Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Sénégal: Un célèbre chroniqueur de télévision accusé d'apologie du viol
 
Songué Diouf lors de l’émission

©koaci.com-Mercredi 14 Mars 2018- Au Sénégal, le célèbre chroniqueur de télévision et professeur de philosophie, Songué Diouf Search Songué Diouf est accusé d'apologie du viol. Il avait décrié la manière de s’habiller des filles, en expliquant les cas de viol, à l’émission « Jakarlo Bi Search Jakarlo Bi », comme relevé par KOACI.COM.

Lors d'une émission de débat, le chroniqueur a expliqué que ce sont les femmes qui, par leur comportement, provoquent le viol.

« Le pauvre qui va tomber dans le panneau prendra dix ans et celle qui a tout fait pour être violée et qui a violé toutes les normes sociales, morales, religieuses, elle continue à errer. Qu'elle revienne à sa dignité », peut-on l'entendre dire.

L'appli KOACI Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

 Au Sénégal, l'affaire enflamme les réseaux sociaux. L'animateur a été défendu par certains au nom de la liberté d'expression mais un collectif de femmes a déposé ce 14 mars une citation à comparaître à son encontre.

Certains l'ont défendu en estimant que la liberté d'expression est essentielle.
D'autres l'ont critiqué, notamment un collectif de femmes qui a décidé d'aller plus loin en déposant une citation à comparaître.

« Ces propos sont constitutifs d'une apologie de viol, estime la représentante du collectif, Fatima Sall. Il est malheureux de constater que depuis que ces propos ont été tenus, aucune autorité sénégalaise ne s'est manifestée. Raison pour laquelle nous avons décidé, en tant que citoyens sénégalais, de porter cette affaire devant les tribunaux afin, je l'espère, de voir le professeur Songué Diouf Search Songué Diouf condamné ».

De son côté, le Conseil national de régulation de l'audiovisuel ( Cnra Search Cnra ) qui est l’autorité indépendante sénégalaise de « régulation de l'espace médiatique audiovisuel » a condamné les propos du chroniqueur et a interdit la rediffusion de l’émission.

Le Cnra Search Cnra reproche au professeur de philosophie de "faire d'un sujet aussi grave, un objet de dérision en affirmant, pour justifier les cas de viols dont sont victimes les femmes, que ces dernières sont les responsables de leurs propres viols, à cause de leurs choix vestimentaires ou de leur plastique.

SDN, Dakar


KOACI.COM est à Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692– ou sn@koaci.com
 
 
6077 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 16/03/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions mostpeace
 
Au delà de la forme de ses propos qui lui vaudrait une condamnation selon ce collectif, le professeur a essayé de donner son explication de la flambée de viol qui selon lui serait dû aux attitudes provocatrices de ces dames. La nature nous a créer différemment femme et homme. Pou...
Au delà de la forme de ses propos qui lui vaudrait une condamnation selon ce collectif, le professeur a essayé de donner son explication de la flambée de viol qui selon lui serait dû aux attitudes provocatrices de ces dames. La nature nous a créer différemment femme et homme.

Pour ce collectif, quelles sont les raisons de cette flambée de viol? Et quelles solutions propose t'il?
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login