BText_ShareContent   
 
 

Doit on soutenir l’insoutenable ?
 
Selon RFI, ça se bousculerait pour parvenir à un gel des poursuites engagées par la Cour pénale internationale en vue de l’émission d'un mandat d'arrêt international contre le président soudanais Omar El Béchir. Au-delà de son pays, le Soudan, deux soutiens forts, Thabo Mbeki et l’Algérie prennent ouvertement position et engagent toute une série de tractations pour geler la procédure de celui qui est accusé par la Cour pénale internationale de génocide au Darfo...