Logo Koaci
 
 
 
Nigeria: Comment Goodluck a reconnu sa défaite en 2015 et les causes des instabilités en Afrique
 
Abdusalami Abubakar, au milieu

© koaci.com– Mercredi 29 Août 2018 – Abdusalami Abubakar, le Général à la retraite et par ailleurs ancien chef d’Etat militaire du Nigeria Search Nigeria a révélé le processus qui a conduit l’ancien Président Goodluck Jonathan Search Goodluck Jonathan à concéder sa défaite à la présidentielle de 2015 face au Président Muhammadu Buhari.

Intervenant lors de la conférence générale annuelle 2018 de l’Association du Barreau Nigérian (ABN) le lundi dernier à Abuja, Abubakar a fait remarquer que la genèse des crises politiques en Afrique est « l’action de ses dirigeants, qui modifient la constitution afin de se perpétuer» au pouvoir. Son intervention a porté sur le thème « Les transitions politiques en Afrique : leçons à apprendre ».

Abubakar a raconté comment l’ancien Président Goodluck a été persuadé de reconnaitre sa défaite après la publication des résultats de la présidentielle de 2015.

Pour la situation qui prévalait en 2015 au Nigeria Search Nigeria peu avant la présidentielle, Abubakar a déclaré que sous les auspices d'une initiative de paix, il a été négocié un accord avec les principaux candidats, sous la forme d'un protocole d'accord, de sorte que tous les candidats puissent accepter les résultats. Il a ajouté avoir exhorté tous à prêcher la cordialité et la paix dans leur campagnes électorales.

En félicitant le Président Goodluck Jonathan Search Goodluck Jonathan d’avoir reconnu sa défaite, l’homme qui a organisé la transition démocratique dans le pays a déclaré que « Goodluck Jonathan, qui a perdu l’élection a eu la magnanimité de reconnaître la défaite et de féliciter le candidat du parti d’opposition. En fin de compte, la paix, l'amitié et la stabilité politique ont prévalu dans le pays ».

A propos des crises qui naissent en Afrique, Abubakar a estimé que des dirigeants sur le continent ont tendance à manipuler des institutions démocratiques, en particulier le pouvoir législatif et, parfois, le pouvoir judiciaire, pour faire obstruction à toute voix dissidente.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –

L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
6607 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 29/08/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
BRAVO GoodLuck .....Si Koudou Gbagbo avait compris cela en RCI, nous n'aurions pas eu de massacres
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login