Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Gabon: A son investiture, Ali Bongo «les présidentielles sont terminées, il nous faut passer à autre chose»
 
Ali Bongo prêtant serment mardi à Libreville (ph KOACI.COM)

© koaci.com– Mardi 27 Septembre 2016 - Main gauche sur la constitution, main droite levée, Ali Bongo Search Ali Bongo a prêté serment pour un second septennat mardi à Libreville devant la Cour constitutionnelle, comme constaté sur place au palais présidentiel par KOACI.COM.

Devant sa présidente, Marie-Madeleine Mborantsuo Search Marie-Madeleine Mborantsuo et un parterre d'invités, dont les chefs d'Etats africains IBK, Faure Gnassingbé, Evaristo Carvalho et Mahamadou Issoufou, le président réélu à l'issue de la présidentielle du 27 aout dernier, a marqué son ferme engagement à servir la Nation et poursuivre les chantiers engagés pour l’émergence à l'horizon 2025.

Pour se faire, et conformément à sa dynamique constatée lors de la mini crise post-electorale, celui qui a été déclaré élu après un recomptage  supervisé par l'Union africaine, a appelé toutes les forces vives de la Nation, opposition politique radicale comprise, au dialogue, à s'unir pour bâtir le Gabon de demain et relever les défis de la modernisation, de la bonne gouvernance, de la transformation de l'économie, du changement de mentalité et du vivre ensemble.

"Les présidentielles sont terminées, il nous faut passer à autre chose" soulignera Ali Bongo Search Ali Bongo qui, une fois de plus, répétera qu'il a "compris" le signal envoyé par, entre autre, toutes celles et ceux qui n'ont pas voté pour lui mais qu'il appelle à le rejoindre pour l’intérêt général du pays.

Le président de la République a par ailleurs mentionné qu'il formera sous peu un nouveau gouvernement avec lequel il sera encore plus exigeant, comme affirmé.

Enfin, alors que nous notions la présence de quatre de ses opposants de la dernière présidentielle, dans un discours d'investiture très panafricain et porté sur les valeurs du continent, Ali Bongo Search Ali Bongo conclura, sous les applaudissements, par un "Vive l'Afrique, vive le Gabon".

Sylvain Moussavou, Libreville
Recevez les notifications de KOACI.COM en temps réel avec notre nouvelle application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)
 
 
11206 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 27/09/2016
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions FMK
 
Un président moderne et ambitieux pour son pays et jeune dans une sous région de vieux lascars au pouvoir, je comprends aussi qu'Ali Bongo fasse beaucoup de jaloux ou d'envieux, ceux là auraient préféré un type de 75 ans comme Ping, qui leur ressemble lol
 
 
 
See his contributions Okapi
 
@ FMK. C'est un raisonnement de très bas étage que tu fais, comme à ton habitude. Lis cet extrait de publication de Calixte Beyala, pour en savoir un peu plus... A ce que nous sachions, le Gabon n'est pas quand même une monarchie." *la vrai sorcellerie*" Par Calixthe Beyala.La ...
@ FMK. C'est un raisonnement de très bas étage que tu fais, comme à ton habitude. Lis cet extrait de publication de Calixte Beyala, pour en savoir un peu plus... A ce que nous sachions, le Gabon n'est pas quand même une monarchie.

" *la vrai sorcellerie*" Par Calixthe Beyala.

La vraie SORCELLERIE c'est quand tu fais des recherches et découvre que Jean Ping, candidat face à Ali Bongo aux élections Présidentielles du Gabon est l'ex compagnon de Pascaline Bongo, fille de Omar Bongo et soeur de Ali Bongo, ils ont eu deux enfants. Donc Jean Ping est l'ex beau-frère de Ali Bongo. Ali Bongo est l'oncle des enfants de Jean Ping. Chantale Myboto qui soutient Jean Ping a eu une fille avec Omar Bongo, père de Ali Bongo. Son époux Paul Marie Ngondjout est le frère de Olga Laure Ngondjout, médiatrice de la République gabonaise et ex membre du Conseil National de la Démocratie incendié par la population dans les récents événements post électoraux; elle est par ailleurs une proche de longue date de Ali Bongo.

L'actuelle présidente du Sénat Mme Boussougou est la mère de l'épouse de Franck Ping, fils de Jean Ping et de Pascaline Bongo.

Afriquita Agondjo, membre de la cour constitutionnelle est la nièce de Jean Ping (fille de son défunt frère, Me Ogondjo Okawe).

La juge Augue de la cour constitutionnelle est la proche parente de Demezo'o Obiang (Proche de Ping).

Conclusion : qu'ils règlent leur problème en famille et nous laisse Tranquille.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login