Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Doit-on dissoudre la FTF ?
 
La Fédération Togolaise de Football (FTF), traverse une lancinante crise depuis l’élection d’un nouveau bureau exécutif, le 09 janvier 2007. Caractérisée par une lutte de leadership entre son président Tata Avlessi et son premier vice-président Gabriel Améyi, cette crise a des répercussions sur les différentes composantes de la famille du football togolais.

Les dirigeants de clubs, les internationaux, les supporters et les journalistes sont divisés, les uns soutenant l’un ou l’autre protagoniste de la crise. Cette crise a failli coûter une élimination au Togo, lors du second tour des éliminatoires CAN/Mondial 2010.

Malgré les sommations de la FIFA et du gouvernement togolais, la crise continue de plus belle. Plus d’un an après la fin du championnat de D1, le bureau exécutif paralysé par la crise, n’arrive pas à faire démarrer, la compétition. A défaut, les deux premiers responsables de la FTF, cherchent à s’approprier la sélection nationale.

Recevant les joueurs au lendemain de leur large victoire sur le Swaziland, le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a mis en garde les responsables de la FTF. « Je voudrais que cette victoire soit une occasion de sursaut, a dit le Président de la république, avant d’ajouter, si des solutions ne sont pas trouvées, le gouvernement prendra ses responsabilités avec l’aide de la FIFA », a-t-il averti.

A propos, à la demande du gouvernement togolais, le Comité morale de suivi, mis en place pour accompagner la FTF, se rend à Zurich, le mardi 22 octobre prochain. Conduite par le ministre d’Etat Pascal Bodjona et composée de deux autres membres, le Gal. Zoumaro Gnofame , (président du Comité National Olympique Togolais ,CNOT) et du ministre des Sports, Christophe Tchao, cette délégation comprend également, le président de la FTF, Tata Avlessi.

Selon nos indiscrétions, la mission va exposer au président de la FIFA, la situation qui prévaut à la FTF, et espérer une proposition de sortie de crise en forme de feuille de route, de la part de l’instance mondiale de gestion du football.

A Lomé, certains .préconisent comme solution, la dissolution de l’actuel bureau exécutif de la FTF, et la mise en place d’un comité provisoire pour entamer dans la sérénité, le troisième et ultime tour qualificatif pour l’Angola et l’Afrique du Sud, et organiser un congrès électif extraordinaire, dans un délai raisonnable.

Quelle solution proposée vous pour une sortie définitive de la crise qui prévaut au sommet de la Fédération Togolaise de Football (FTF) ?
 
 
3436 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 16/10/2008
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions oscar48
 
 Votre texte ne nous permet pas d'appréhender tous les problèmes qui plombent à nouveau la FTF. Je me demande si le président qui est à ma connaissance est le seul élu ne peut pas se séparer d'un membre de son équipe nommé par lui. Ou bien,au Togo, les élections se font poste pa...
 Votre texte ne nous permet pas d'appréhender tous les problèmes qui plombent à nouveau la FTF. Je me demande si le président qui est à ma connaissance est le seul élu ne peut pas se séparer d'un membre de son équipe nommé par lui. Ou bien,au Togo, les élections se font poste par poste? Si oui, une telle fédération ne peut pas fonctionner normalement. Dans tous les cas, les dirigeants des clubs togolais qui ont porté leur choix sur Mr Avlessi doivent le laisser travailler jusqu'au terme de son mandat. Cet appel à la responsabilité s'adresse surtout au frère du président de la république togolaise qui semble n'avoir pas digéré sa défaite face au présient Tata Avlessi.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login