Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Scandale aux eaux et forêts, des hauts dirigeants impliqués dans le trafic du bois et de l'orpaillage clandestin relevés de leurs fonctions
 
© Koaci.com - Lundi 27 Août 2018 – Depuis quelques mois, un vaste réseau de trafic de bois et d’orpaillage clandestin a été mis en place à Bouaké dans la région de Gbêkê.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Scandale aux eaux et forêts, des hauts dirigeants impliqués dans le trafic du bois et de l'orpaillage clandestin relevés de leurs fonctions
Ce vaste réseau bien ficelé met en contribution la haute chaîne de direction régionale des eaux et forêts Search eaux et forêts de Bouaké. Une activité illégale de trafic de bois et d’orpaillage clandestin mise en place par le , directeur régional des eaux et forêts Search eaux et forêts du Gbêkê, le commandant Otchoumou Search commandant Otchoumou et son équipe.

Des dizaines de camions assurent ce trafic frauduleux du bois par semaine.

Par camion c’est environ 350.000 FCFA (533 euros) selon les périodes qui rentrent dans les caisses noires de cette mafia. Selon nos sources, c'est au moins plus d'un demi-million par semaine que versent les opérateurs à cette mafia savamment mise en place.

Dans une note de service transmise à KOACI ce lundi 27 août 2018, le ministère du ministère des eaux et forêts Search eaux et forêts a suspendu des hauts cadres de la direction régionale des eaux et forêts Search eaux et forêts du Gbêkê.

«Suspension de leurs fonctions d’agents de la direction régionale des eaux et forêts Search eaux et forêts du Gbêkê. Depuis quelques mois, plusieurs rapports concordants de l’organisation d’un important trafic de bois issus de sciage à façon ainsi que d’activités clandestines d’orpaillage dans la région du Gbêkê, avec la complicité d’agents de la direction régionale des eaux et forêts Search eaux et forêts de Bouaké

À ce jour, aucun rapport provenant de la direction régionale n’a fait mention de l’existence de telles activités frauduleuses et extrêmement graves, à même de compromettre la mise en œuvre de la politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts adoptée par le gouvernement. En conséquence, les agents ci-dessous sont suspendus de leurs fonctions respectives :

Le Cdt Otchoumou Ehouman Obrou Venance, directeur régional des eaux et forêts Search eaux et forêts du Gbêkê, le Lt/Col Seydou Domba, sous-directeur des polices à la direction de la police forestière et de l’eau, le Lt/Col Kouamé Yao Demacoste, chef du cantonnement de Bouaké, le Lt Sidibé Sidiki, agent à la DREF de Bouaké et le S. /Lt Ouraga Ouayou, agent à la DREF de Bouaké », précise la note de service signée du ministre Alain Richard Donwahi.

Ces cinq agents à en croire la note de service ont été remplacés par d’autres agents.

« Par ailleurs, les agents ci-dessous désignés assureront l’intérim des postes de responsabilités vacants :
Le Lt/Col Kouassi N’tayé André assurera cumulativement avec sa fonction de directeur régionale des eaux et forêts Search eaux et forêts de Yamoussoukro, l’intérim du directeur régional des eaux et forêts Search eaux et forêts de Bouaké. Le Lt/Col Kobon Kobon Simplice assurera l’intérim du sous-directeur des polices à la direction de la police forestière et des eaux. Le cdt Kobo N’Ta Franck, directeur départemental des eaux et forêts Search eaux et forêts de Katiola, assurera cumulativement avec sa fonction, l’intérim du chef de cantonnement des eaux et forêts Search eaux et forêts de Bouaké », conclut la note de service.

Reste à savoir si ces agents responsables de ce vaste trafic de bois et de l’orpaillage clandestin seront traduits devant les tribunaux.

Jean Chrésus pour KOACI
 
 
23941 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 28/08/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions manokasso
 
Monsieur le ministre, s'il vous plaît, il faut les condamner pour que ça serve d'exemples. Notre forêt n'a que trop souffert.
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Quand l'ivoirien pourra t-il changé un jour de mentalité ? Il n'existe pas un ministère ou un secteur d'activité Étatique oú on ne vole pas, on ne détourne pas et on ne triche pas. On peut très bien VIVRE avec son salaire ,ses avantages et les retombées de ses propres activités p...
Quand l'ivoirien pourra t-il changé un jour de mentalité ? Il n'existe pas un ministère ou un secteur d'activité Étatique oú on ne vole pas, on ne détourne pas et on ne triche pas. On peut très bien VIVRE avec son salaire ,ses avantages et les retombées de ses propres activités privées.
 
 
Read more
See his contributions phoenix83
 
je me demande bien s'il ya un seul secteur de notre économie ou la corruption est absente. venez voire la forêt de la marahoue elle n'existe plus que de nom. avec la complicité de qui ? les memes qui sont sensés garder nos forêts. ce gros couvert végétale qui assurait une bonne...
je me demande bien s'il ya un seul secteur de notre économie ou la corruption est absente. venez voire la forêt de la marahoue elle n'existe plus que de nom. avec la complicité de qui ? les memes qui sont sensés garder nos forêts. ce gros couvert végétale qui assurait une bonne pluviométrie dans la zone est détruite pour faire place a des plantations.
 
 
Read more
See his contributions baryond
 
Le ministre n'a tout simplement pas reçu sa part,d'où cette décision.Les présumés coupables vont arrosés à tous les échelons et le dossier sera classé et eux,affectés ailleurs.Avec plus de 500000 par semaine,ils ont de quoi voir venir.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login