Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire : Kamara, «Pourquoi j'ai convoqué 25 joueurs et la présence des jeunes»
 
Kamara-

© koaci.com – Vendredi 5 Octobre 2018 - Le sélectionneur Search sélectionneur national, Ibrahim Kamara a dévoilé jeudi la liste des joueurs convoqués pour la double confrontation contre la Centrafrique Search Centrafrique les 12 et 16 octobre prochain comme annoncé par KOACI (Lire https://koaci.com/cote-divoire-2019-liste-elephants-contre-centrafrique-avec-retour-wilfried-zaha-gervinho-absent-123911.html ).

Dans un entretien accordé au service de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), le champion d’Afrique 2013 avec les éléphanteaux expliquent les raisons du choix des jeunes dans son groupe, et pourquoi avoir convoqué 25 joueurs au lieu de 23.

« Cela répond à une logique globale du projet mise en place depuis longtemps avec les sélections de jeunes. Cette vision permet d’avoir une vue sur plusieurs jeunes. Concernant Tié Nicolas, c’est un garçon qui a du potentiel que je suis depuis Châteauroux avant qu’il n’arrive à Chelsea. Il joue avec les U23 de Chelsea. L’idée en le convoquant est qu’il vienne s’enquérir de l’environnement des sélections qui l’aidera à intégrer sa catégorie d’âge pour les échéances à venir dont les prochains Jeux Olympiques. Mais si ce jeune arrive à s’imposer, c’est à l’entraineur des gardiens de but de me dire qu’il est apte à jouer. Moi, je n’ai pas de problème avec cela. C’est un message pour dire que la sélection n’est pas fermée. A l’image de Tié Nicolas, il y a d’autres jeunes joueurs qui pointent le nez. Il est important d’avoir un regard dans l’antichambre pour ne pas perdre tous ces jeunes », a justifié Kamara concernant le cas des jeunes appelés en sélection, avant d’expliquer la liste des 25 joueurs.

« On doit jouer deux matches quasiment en une semaine. C’est pour cela qu’on a convoqué 25 joueurs pour pouvoir jouer ces deux rencontres à fond et apporter de la fraicheur. On juge la qualité d’un groupe dans la difficulté. Tout le monde ne peut avoir pas le même temps de jeu. Il peut avoir des frustrations d’où l’importance de la vie du groupe. Il fallait gagner le match au Rwanda. Cela a été fait. Maintenant, ce n’est pas la fin du monde. A partir du moment où on parle d’éliminatoires de la CAN, il n’y a plus de petite équipe. On va impliquer tous les joueurs de sorte qu’on soit tous concernés, jouer à fond ces deux matches pour que l’objectif soit atteint. »

Selon l’entraîneur des éléphants le match contre le Rwanda l’a conforté dans l’idée que son équipe est performante en attaque rapide plutôt qu’en attaque placée.

« On doit être meilleur dans cette option. On a fait preuve d’un bel état d’esprit et de solidarité. C’est vrai qu’on n’a pas été flamboyant dans le jeu lors de la sortie devant le Rwanda, mais on retiendra cet esprit de gagne. A côté de cela, on a concédé beaucoup d’occasions de but en fin de match. On doit faire des progrès dans la gestion de nos fins de match », a-t-il poursuivi

La Côte d’Ivoire reçoit la Centrafrique Search Centrafrique le vendredi 12 octobre prochain au stade de la Paix de Bouaké avant de se rendre quelques jours plus tard à Bangui dans le cadre de la 3è et 4è journée des éliminatoires de la CAN 2019 prévue au Cameroun.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
10230 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 05/10/2018
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login