Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire-Guinée : L'impact de la démographie sur le développement économique en Afrique de l'Ouest, au centre d'un atelier à Conakry
 
La cérémonie ce jeudi à Conakry-

© Koaci.com- Jeudi 08 Novembre 2018 -L’impact de la démographie Search démographie sur le développement économique en Afrique de l’Ouest dont en Côte d’ivoire a été au centre d’un atelier Search atelier ce jeudi à Conakry Search Conakry en Guinée.

L’Afrique de l’Ouest est l’une des dernières régions du monde à ne pas avoir achevé sa transition démographique.

Elle constitue un champ migratoire mondialisé, c’est-à-dire non seulement connecté au monde par les migrations internationales, mais pratiqué aussi par des réseaux qui parcourent le monde entier. Au vue des prévisions la population de l’Afrique va doubler à l’horizon 2050.

Il s’agissait donc pour les experts, de montrer l’impact de la démographie Search démographie sur le développement économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et comment convertir ce surplus de population en richesse.

L’objectif global de l’atelier a été de permettre aux experts et décideurs d’analyser l’état des lieux sur le triple angle démographie-migration-développement durable. Quant aux objectifs spécifiques, ils sont entre autres :Faire l’état des lieux de la croissance démographique dans cette zone en relation avec la croissance économique ; Réfléchir sur le boom démographique et son impact sur l’environnement, l’économie ; Amener à une prise de conscience sur la nécessité de planifier les naissances ; Amener à une prise de conscience sur le risque lié à la surpopulation et le manque de perspective pour la jeunesse ; Proposer des approches de solutions pour pallier au manque de perspective pour cette jeunesse

Ci-dessous les réactions des participants à cet atelier…

SEM. Matthias Veltin Ambassadeur de l’Allemagne en Guinée

« J’exprime ma satisfaction sur le fait que la Konrad-Adenauer-Stiftung se déplace en Guinée avec un sujet aussi important et crucial pour le développement de ce pays mais surtout pour toute la région. Et cela s’illustre par la présence des experts et députés des pays de la sous-région à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Togo et la Guinée. Réfléchir sur le rapport entre la croissance démographique galopante de l’Afrique et son développement économique revient à aborder plusieurs questions dont l’immigration clandestine et l’employabilité des jeunes auxquelles sont confrontés les différents représentants de pays présents pour cette journée de réflexion. Ici en Guinée, il est beaucoup fréquent de voir des parents mobiliser des fonds pour faire partir leurs enfants à l’aventure afin que ceux-ci fassent un retour sur investissement mais rare sont ces familles qui mettent en pratique l’esprit de créativité de leurs enfants pour faire d’eux des entrepreneurs. »

Roger Klonon Yassi, Inspecteur général du ministère de l’Action sociale de la Promotion féminine et de l’Enfance de Guinée

« Pour lui, le sujet qui les réuni ce jour est « comment transformer cette jeunesse africaine qui monte en opportunité ? » parce que la problématique de la croissance démographique africaine est un problème émergent. En réalité le fait d’avoir une jeunesse galopante n’est pas et ne doit pas être un frein pour le développement. Car pour certains penseurs, le fait d’avoir une population jeune, toujours en régénérescence est un facteur de croissance parce que ce fait permet d’avoir tout le temps une main d’œuvre renouvelée. « Il faut donc que cette main d’œuvre ait l’espoir puisque c’est ce manque d’espoir qui la conduit à l’immigration clandestine comme l’indiquait l’ambassadeur ». Il faut que les réflexions de ce jour aboutissent à la maitrise parfaite de notre effectif, de nos populations afin de leur donner cet espoir qu’il recherche tant. En guinée, 55% de la population, a moins de 45 ans, donc une main d’œuvre abondante. Aussi, il faut reconnaitre que l’une des plaies d’insertion professionnelle que nous vivons est l’inadéquation formation emploi. « La formation suivie dans nos écoles n’est pas en adéquation avec la monde du travail ». Ce qui fait que de nombreux jeunes se retrouvent sur le carreau et posent des actes non conformes à nos meurs et pensées traditionnelles. En Guinée, nous avons tout pour réussir certaines régions ont même ç mois de pluie sur les 12 que compte l’année donc il suffit de mettre une graine en terre pour avoir des résultats ensuite. Malheureusement, la croissance générée par notre pays n’est pas redistribuée et cela donne le sentiment que la population vie en déca du seuil de pauvreté. Cependant, il est bon de se poser la question de savoir si nous avons du mal à gérer notre population galopante parce que nous avons chaque jour des naissances ? Ou parce que nous ne faisons pas de prévisions ou ne maitrisons pas le système. En ce qui concerne la Guinée, le Président de la République en est conscient et dit toujours que « l’Afrique doit arriver à transformer sa main d’œuvre jeune en opportunité de croissance pour que nos pays s’en sortes et que les revenus soient redistribués à toutes les couches de la population ».

Florian Karner, Représentant Résident de la Konrad-Adenauer-Stiftung

« Il est vrai que la jeunesse est un atout mais cela n’est vrai que lorsqu’elle est bien formée et bien éduquée. Cette jeunesse mérite un cadre sain, franc et prometteur dans leurs pays respectifs où la question fondamentale est celle de leur employabilité. De nombreux pays d’Afrique en particulier de l’Ouest connaissent une forte croissance économique actuellement et depuis quelques années, malheureusement, elle ne parvient pas à enrayer cette pauvreté du fait de l’inadéquation entre la croissance démographique et la croissance économique. Ce séminaire vise donc à susciter le débat sur ce sujet afin d’inciter les acteurs clés de la politique et la société à réfléchir sur des politiques tendant à faire en sorte que la croissance économique soit inclusive pour maîtriser ce boom démographique parce que selon les prévisions, la population de l’Afrique devrait doubler à l’orée 2050 pour atteindre environ 2,5 milliards d’individus. »

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
2578 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 08/11/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login