Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Non-assurance des acteurs du football local, le courrier qui accable la FIF
 
Sidy-Sory et le courrier-

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Non-assurance des acteurs du football local, le courrier qui accable la FIF
© koaci.com – Jeudi 13 septembre 2018 -Le président de l’Asec Mimosas ne croyait pas si bien révéler à l’opinion sportive avant l’ouverture de la saison que, les acteurs du football local n’étaient pas assurés .

Une révélation d’ailleurs démentie par le vice-président de la FIF Sory Search Sory Diabaté sans pour autant brandir un document prouvant que la police d’assurance en responsabilité civile sportive contractée pour la période du 1er Janvier au 31 décembre 2018 a été réglée dans les délais prescrits. Mais un courrier en notre possession donne raison à Roger Ouégnin.

Le cabinet de courtage d’assurance ACS Search ACS dans un courrier daté du 31 mai 2018 révèle que la prime n’était pas payée à cette date. Or, conformément à l’article 13 du code CIMA régissant, les assurances de Côte d’Ivoire, « la prise d’effet du contrat est subordonnée au paiement de la prime par le souscripteur. Il est interdit aux entreprises d’assurance, sous peine des sanctions prévues à l’article 312, de souscrire un contrat d’assurance dont la prime n’est pas payée ou de renouveler un contrat d’assurance dont la prime n’a pas été payée ». Ainsi la prime n’est pas payée dans les délais, la couverture d’assurance est inexistante.

Le même courrier du 31 mai 2018 du cabinet de courtage d’assurance ACS Search ACS révèle que la FIF Search FIF lui est également redevable de la somme de 189 539 149 FCFA au titre des frais de gestion de l’assurance des clubs, c’est-à-dire l’assurance-maladie, gérée par ACS, pour les années 2016, 2017 et 2018. Cette situation est très préoccupante à tel point qu’ACS mentionne que « la gestion de cette assurance Search assurance devient plus difficile au fil des jours au regard du stock important d’arriérés ».

« La recherche en catastrophe d’un nouvel assureur pour la saison 2018-2019 ne saurait en aucun cas réparer la faute grave et irréparable de la saison 2017-2018. Pire, en allant voir un autre assureur que SUNU Assurances, la FIF Search FIF nous offre un indice supplémentaire confirmant l’absence de police d’assurance en responsabilité civile sportive pour la saison 2017-2018 », réagit le boss des jaunes et noirs face à cette situation.

Cependant, ce qui l’interpelle dans ce débat, c’est l’habilitation du courtier ACS Search ACS pour agir.
« Nous nous inquiétons, au regard de certaines informations, de savoir si ACS Search ACS détient un agrément de gestionnaire de santé. Il appartient à la FIF Search FIF de nous rassurer en nous communiquant les preuves de la qualité et du pouvoir de ACS Search ACS à gérer l’assurance-maladie des clubs affiliés à la FIF, ainsi que sur la réalité de ce service, au vu du stock important d’arriérés de frais de gestion qui rend la gestion de ce portefeuille difficile, selon le courtier.
En tout cas, aucun assureur ne maintiendrait sa couverture face à de tels arriérés, mais il est vrai que, ACS Search ACS n’est pas assureur. « Cette affaire d’assurance » comme la désigne le 1er Vice-Président de la FIF, n’est pas un « faux débat ». IL S’AGIT D’UN DEBAT ESSENTIEL POUR LA SURVIE DE NOTRE FOOTBALL ET LA SECURITE DE SES ACTEURS », a conclu Maître Roger OUÉGNIN.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
4942 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 13/09/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Deku
 
Quelle négligence!
 
 
 
See his contributions baryond
 
Sidy croit toujours que le monde du football est composé d'illettres comme dans les années 70.Maintenant Colombo Ouegnin sort les dossiers noirs les uns après les autres.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login