Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: L'«immense espoir» que suscite le ralliement des partis d'opposition à Akere Muna
 
Akere Muna et la presidente de l'Upc (Ph koaci)

© koaci.com- Dimanche 26 Août 2018-Au Cameroun, une dizaine de partis d’opposition et d’organisations de la société civile (OSC) coalisent autour de la candidature d’Akere Muna, pour la présidentielle du 7 octobre prochain.

L’Union des populations du Cameroun (UPC), parti historique qui a marqué l’histoire politique du pays, est la dernière formation à rallier le leader du Mouvement NOW Search NOW et candidat du Front populaire pour le développement (FPD).

L’UPC, formation politique « canonisée » par les camerounais, au plan historique, est engagée dans le combat pour la liberté du Cameroun depuis 1948, et le poursuit encore aujourd’hui.

Avant ce dernier ralliement officialisé samedi, une dizaine de partis politiques avait déjà apporté du soutien à la candidature de l’ancien bâtonnier.

Parmi les partis politiques qui se mobilisent pour la victoire du bâtonnier Akere Muna, figurent l’Alliance des Forces progressistes (AFP), le Front populaire pour le développement (FPD), l’Union des forces démocratiques du Cameroun (UFDC), le Forum Républicain, le Congrès national camerounais, Cameroun nouveau ainsi que des organisations de la société civile.

Réconforté par ces ralliements de poids, Akere Muna Search Akere Muna s’est dit confiant pour la victoire, « nous voulons lancer un message au camp d’en face pour leur dire de trembler. Nous arrivons pour gagner » va lancer le candidat.

9 candidats ont été retenus par le conseil constitutionnel pour la présidentielle du 7 octobre 2018 qui va se tenir dans un contexte politique tendu.

En effet, deux des dix régions, notamment le Nord-ouest et le Sud-ouest majoritairement peuplées des camerounais d’expression anglaise, sont secouées depuis octobre 2016 par des revendications sociopolitiques qui ont débouché sur des violences contre des civils et affrontements entre séparatistes armés et forces régulières.

Au moins 20 mille camerounais fuyant les exactions se sont réfugiés dans les pays voisins notamment le Nigéria.

Selon un décompte Koaci, plus de 90 soldats, militaires et paramilitaires ont été tués dans les combats.

Lire aussi : http://koaci.com/cameroun-presidentielle-2018-conseil-constitutionnel-rejette-tous-recours-candidats-recales-122430.html

Armand Ougock, Yaoundé 
 
 
7693 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 26/08/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Babili
 
Il faut vraiment faire une révolution pacifique et faire comprendre à Biya qu’il a trop duré au pouvoir comme au vieux Mugabe; si non vous pouvez faire quelque parfaite coalition que possible à 100elctions; Biya sortira 100 fois vainqueur.
 
 
 
See his contributions Babili
 
Je m’étonne souvent de la naïveté de certaines personnes qui ressemble même à de la stupidité malgré leur âge et niveau intellectuel: pensez vous sincèrement que Paul Biya est du type d’hommes à quitter le pouvoir par les urnes???? Ou même à y renoncer dans les conditions normale...
Je m’étonne souvent de la naïveté de certaines personnes qui ressemble même à de la stupidité malgré leur âge et niveau intellectuel: pensez vous sincèrement que Paul Biya est du type d’hommes à quitter le pouvoir par les urnes???? Ou même à y renoncer dans les conditions normales??????
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
C'est bien beau si les Camerounais essaient de se réveiller un tout petit peu, malheureusement il est impossible de battre Paul Biya dans les urnes dans son propre village=Cameroun. On ne remplace pas un roi indigène de son vivant par des votes.
 
 
 
See his contributions dan_sran@yahoo.com
 
Paul biya est trop vieux,qu'il parte.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login