Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Régionales 2018, menaces de mort, licenciements, traques, dénonce  le député candidat dans le Worodougou, Mamadou Diomandé
 

Côte d'Ivoire: Régionales 2018, menaces de mort, licenciements, traques, dénonce le député candidat dans le Worodougou, Mamadou Diomandé

 
 
 
 28407 Vues
 
  12 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 septembre 2018 - 15:03

Diomandé-

© koaci.com – Jeudi 13 septembre 2018 -Après la publication de la liste des candidats aux élections locales, la tension est montée dans certaines régions du pays.

C’est le cas dans le Worodougou (nord-ouest) où en croire le député candidat indépendant, Mamadou Diomandé, des candidats et des électeurs sont menacés, traqués, licenciés de leurs emplois et même interdits de campagne dans des zones de non droit.

Dans une déclaration dont KOACI s’est procuré copie auprès de ses proches, le membre du groupe parlementaire RDR, affirme que sa région se transforme insidieusement en une poudrière qui risque d’exploser lors des joutes électorales.

« Des sommes faramineuses sont versées à  des personnes pour trahir et se retirer des listes en compétition pendant que les populations manquent de tout et les à¢mes généreuses se font attendre », révèle avant de citer en exemple un cas. « Pire, le jeune Kéita Ben Zakaria, Président Action 2020 Séguéla, a reçu la visite nocturne de 2 individus bien connus, venus le convaincre de se retirer de notre liste contre le paiement d’une somme de 3 millions de francs CFA, bien que les publications officielles aient été déjà  faites par la Commission Electorale Indépendante (CEI) le mardi 11 septembre 2018. Face à  son étonnement, ils lui ont expliqué que des actions d’annulation de notre liste seraient envisagées au niveau du Conseil Constitutionnel et que son adhésion à  cette démarche serait indispensable. Le Président Ben Zakaria Kéita qui n’a pas voulu coopérer a été séquestré et dépouillé de sa carte nationale d’identité », a révélé le parlementaire.

Mamadou Diomandé prévient que, nul n’acceptera que des électeurs soient empêchés de voter le candidat de leur choix, avant de s’adresser à  l’opinion. « C’est le lieu de m’adresser à  l’opinion nationale et internationale, et singulièrement aux observateurs afin d’accorder une attention toute particulière à  la région du Worodougou qui constituera un autre test pour notre jeune démocratie », a-t-il lancé.

Donatien Kautcha, Abidjan

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration du député Mamadou Diomandé comme rapporté par ses proches…


Vu la gravité du moment, j’ai un message urgent à  diffuser. La Côte d’Ivoire s’apprête à  organiser les élections régionales et municipales 2018.

Dans le Worodougou, des candidats et des électeurs sont menacés, traqués, licenciés de leurs emplois et même interdits de campagne dans des zones de non droit. La région se transforme insidieusement en une poudrière qui risque d’exploser lors des joutes électorales. Des sommes faramineuses sont versées à  des personnes pour trahir et se retirer des listes en compétition pendant que les populations manquent de tout et les à¢mes généreuses se font attendre. Pire, le jeune Kéita Ben Zakaria, Président Action 2020 Séguéla, a reçu la visite nocturne de 2 individus bien connus, venus le convaincre de se retirer de notre liste contre le paiement d’une somme de 3 millions de francs CFA, bien que les publications officielles aient été déjà  faites par la Commission Electorale Indépendante (CEI) le mardi 11 septembre 2018.
Face à  son étonnement, ils lui ont expliqué que des actions d’annulation de notre liste seraient envisagées au niveau du Conseil Constitutionnel et que son adhésion à  cette démarche serait indispensable. Le Président Ben Zakaria Kéita qui n’a pas voulu coopérer a été séquestré et dépouillé de sa carte nationale d’identité.
En effet, il m’a appelé ce jour, mercredi 12 septembre 2018 à 14 h 26 depuis un endroit qu’il tient secret pour sa propre sécurité. Et depuis lors, il n’est plus joignable. Nous tenons donc à  prendre à  témoin l’opinion nationale et internationale.
Ces individus malveillants, n’ayant pas pu atteindre leur objectif de faire invalider notre dossier au niveau de la CEI en proposant 10 millions à  un de mes vices présidents, se focalisent désormais sur le Conseil Constitutionnel. Pourquoi tant d’effort quand on est convaincu d’avoir un électorat acquis à  sa cause ?
La démocratie n’est plus l’art de convaincre par la force des arguments et des actes mais plutôt la contrainte par l’abus de position dominante.
J’ai honte pour ma région et j’ai peur pour mon pays. Nos morts auraient-ils sacrifié leurs vies pour rien ? Rien ne nous autorise à  leur faire cette injure. Notre démocratie nationale se construit aussi et surtout au plan local dans nos régions, cantons et villages.
Chers frères et sœurs, ne vous laissez pas gagner par la peur et le découragement. Nous sommes plus que jamais engagés à  défendre nos droits et à  jouir de nos libertés si chèrement acquises.
Nous irons à  ces élections locales sans crainte, sans haine avec l’espoir que nos institutions qui constituent la clef de voûte de notre système électoral (CEI, Conseil Constitutionnel et corps préfectoral) jouent pleinement leur rôle sans compromission avec l’appui des forces de sécurité et de défense dont le rôle républicain sera forcément mis à  rude épreuve dans le Worodougou.
Nul n’acceptera que des électeurs soient empêchés de voter le candidat de leur choix. Nul n’acceptera que la fraude soit structurellement préparée ou que la victoire soit confisquée.
C’est le lieu de m’adresser à  l’opinion nationale et internationale, et singulièrement aux observateurs afin d’accorder une attention toute particulière à  la région du Worodougou qui constituera un autre test pour notre jeune démocratie.
Honorable Mamadou Diomandé,
Député de Séguéla commune,
Membre du groupe parlementaire RDR,
Candidat indépendant aux élections régionales du Worodougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 6 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 6 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 6 mois
 
 
 
 
  12 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Régionales 2018, menaces de mort, licenciements, traques, dénonce le député candidat dans le Worodougou, Mamadou Diomandé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
dramani
Qui peut bien menacer des militants du rdr de morts et autres ? Le rdr lui-même. La violence est décidément génétique chez ces gens là  au point de vouloir s'entretuer, juste pour des élections locales!!! Mais qu'en sera t il en 2020 quand vous serez opposés a nous autres fpi militants et sympathisants, et a des ivoiriens ayant reçu une éducation basée sur la tolérance et la paix ?
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
OULAI DE BEOUE zea
Au vue de tous ces fait réel, toute l'humanité prend connaissance de la source du désordre,banditisme politique ,rébellion armée... Le nord est englouti sur une spirales d'incompétent. Jamais on a vue pareil par le passé. HOUPHOUËT-BOIGNY avait raison " laissés la politique et rester dans votre commerce." Le désordre dans vos commune se reflète dans les habitudes politique.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cataclo
Je crois que petit à  petit les gens comprendront pourquoi Koudou insistait pour qu'on rencontre les voix et continue de dire encore aujourd'hui qu'il a gagné les élections. Rdr??? Kpaaa
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
xmo
Le malinké aime l'argent, l'argent, le wari! ils se mordent les doigts de n'avoir pas compris plus tôt que la politique pouvait leur cet argent facilement. Pour eux voler, tuer, intimider, c'est pas grave pourvu que ils obtiennent ce qu'ils veulent. "Allah, donne-moi de l'argent pour que je fasse du bien autour de moi" comme dirait l'autre (un arabe). J'ai un compris la mentalité de nos frères malinké/musulman. Yako à  la Côte d'Ivoire!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
somalia
Allons seulement, côte d ivoire nouvelle
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
CD
Les mêmes critiques de 2010 reviennent mais cette fois ci entre vous. Dieu merci. Vivement que ça continue pour que la vérité eclate un jour. Qui vivra verra.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
C est la parole du depute donc on est en democratie jevpeux dire une chose si tous les risques qu ils dit existaient il aurait meme pas coeur de parler vive la democratie du rhdp ciao les jaloux
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Pour creuser un simple puit , Ouattara demande un credit aux Arabes ou a la Banque mondiale...et pourtant le RDR distribue des dizaines de millions aux gens pour acheter leur cerveau
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Pffffffff.. le rdr unifié à  adjoumani.. vraiment c'est le malheur de la côte d'Ivoire... des comportements de gnambros... d'apprentis gbaka au sommet de l'état.. quand l'état devient voyou... ça donne ça... regardez avec le pdci.. comme ils se comportent.. ils ont divisés tous les partis et les ivoiriens.. de vrais délinquants.. mais les ivoiriens commencent à  comprendre et sauront leur dire stop.. ça suffit
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ILLUSIONS PERDUES
éééh le nord!!! éééh le dioula!!! éééh le rdr!!! éééh ado!!! vraiment ne serait il pas préférable pr ns autres ivoiriens de dner son INDEPENDANCE au NORD, prqué le reste de la Côte D'Ivoire puisse vivre en paix.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
Tu parles.Attends les campagnes.C'est entre vous les rebelles qui ont tout eu par les armes.Entretuez-vous ça ne fera ni chaud ni froid aux ivoiriens anciens.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
C'est parce qu'il dénonce qu'il va y échapper un temps soit peu. La panique les a gagnés au point qu'ils s'attaquent entre eux. Le bout du tunnel approche.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008