Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Afrique du Sud : Neuf salariés licenciés pour avoir entonné une chanson anti-apartheid
 
© Koaci.com- Jeudi 13 Septembre 2018 –La cour constitutionnelle a annulé le licenciement prononcé contre neuf salariés qui avaient entonné une chanson anti-apartheid lors d’une grève.

Travaillant pour la société privée de collecte de déchets Duncanme, les neuf employés avaient lors d’une grève contre leur entreprise , repris une chanson anti-apartheid « Monte sur le toit et crie que ma mère se réjouit qu'on frappe les Boers », les descendants des colons hollandais.

Une chanson déplaisante qui a poussé leur employeur à les mettre à la porte , car elle constituait une attaque raciste et discriminatoire envers ses représentants et qu'elle n'avait pas sa place sur le lieu de travail.

Le syndicat Numsa avait pour sa part jugé "ridicule" la décision de l’entreprise et jugé normal que des salariés en grève "chantent des chansons de la lutte (anti-apartheid) pour s'encourager".

Ce jeudi , la cour constitutionnelle a ordonné qu’ils soient rétablies dans leur fonction en estimant, dans son arrêt, que le terme "boer" utilisé par les grévistes était "inapproprié" mais qu'il ne pouvait être considéré comme "raciste et offensant".

25 ans après la fin de l’ apartheid Search apartheid , les chansons contre le régime blanc raciste sont très souvent reprises lors de manifestations, de grèves mais aussi d'événements plus intimes comme des funérailles.

KOACI
 
 
6003 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 13/09/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login