Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
La violence s’invite dans la division de la célébration
 
::Koaci.com Lomé::Comme beaucoup le pressentaient, la fête de l'indépendance fut émaillée de violence::

« C’est inimaginable, des gendarmes qui répriment les citoyens le jour de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du pays », s’écrit un témoin de violences policières, rencontré peu après la scène à Deckon, au centre ville de Lomé. Selon nos informations, tout a commencé par une interdiction faite à des jeunes habillés du T-Shirt à l’effigie de l’Union des Forces de Changement (UFC), par passer devant la gendarmerie en déployant un large drapeau de 40 m, aux couleurs nationales, bloquant la circulation. Face au refus de ces jeunes qui revenaient de la plage où ils ont assisté à la célébration parallèle de la fête, des gendarmes procèdent à leur dispersion par jets de gaz.

Les jeunes à leur tour se mettent à jeter des ordures et autres objets sur le boulevard. S’en suit des courses poursuites et expéditions punitives, au siège de l’UFC et dans l’enceinte de l’Eglise Catholique Saint Augustin, notamment. Ils tabassaient tout le monde sur leur passage. On enregistre plusieurs blessés. Des témoins parlent également de jeunes amenés dans des voitures vers des destinations inconnues. Des incidents qui viennent apporter une confirmation de l’état de haine, qui prévaut.

Cette année encore, la fête de l’indépendance a été célébrée séparément. Coté officiel, le Chef de l’Etat a prononcé la veille, un discours d’occasion. Des élèves ont massivement participé à la retraite au flambeau. De nombreuses initiatives ont été prises sans un véritable succès populaire. Le clou de la manifestation a été le grand défilé militaire et civil, en présence du Chef de l’Etat. De nombreuses personnalités au rangs desquelles, Lawson Nicolas, candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, ont pris part à cette parade précédée par deux phases cacophoniques, d’attribution de distinctions à des récipiendaires à la pèle. Les festivités ont continué en prennent fin, le mercredi.

Du côté de l’UFC, une messe a été dite en présence de Gilchrist Olympio Search Gilchrist Olympio et Jean-Pierre Fabre, au Temple Méthodiste Salem, en présence de nombreux militants du parti. Une messe suivie par un défilé qui a échoué à la plage. Déjà la veille, une veillée a eu lieu au domicile du Feu Sylvanus Olympio. Le parti a affiché une façade d’unité retrouvée lors de la célébration, en présence de nombreux militants.

Dans un communiqué daté du 23 avril 2010, le Bureau des Droits de l’homme pour le Nations Unies au Togo qui se dit « préoccupé par la multiplication des actes de violences ayant lieu à Lomé et dans d’autres villes togolaises », appelle au respect de la loi et de la non-violence durant les manifestations. « Le Bureau du HCDH a recueilli des allégations sérieuses selon lesquelles les forces de gendarmerie auraient eu recours à un usage excessif de la force vis-à-vis des membres du Frac. De plus, elles auraient arrêté et soumis aux mauvais traitements des opposants. En conséquence, plusieurs personnes, y compris des personnes âgées et des mineurs auraient été maltraitées en blessées », souligne le communiqué

Les autorités togolaises sont également encouragées par le Bureau du HCDH, à ouvrir des enquêtes sur les « actes de violences auxquels les forces de gendarmerie nationale se seraient livrés, le 14 avril 2010, et à suivre la procédure légales applicables en matière de détention et d’enquête policière ».

Selon certaines indiscrétions, le leader de l’UFC, Gilchrist Olympio Search Gilchrist Olympio qui n’a pas fait cet après-midi, le déplacement d’Agoué au Bénin, pour déposer une gerbe de fleures sur le tombeau de son feu père et premier président démocratiquement élu du Togo, fera une déclaration qui va ira à l’opposée de la ligne actuelle du Bureau national de l’UFC, dans la contestation des résultats de l’élection présidentielle.

 
 
6238 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 27/04/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login