Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Tribune: Pourquoi l'Emergence risque d'être un leurre et une source de troubles sociaux
 
La plupart des besoins qu'éprouvent les êtres humains pour se nourrir, se vêtir, se loger, se distraire ou se cultiver ne peuvent pas être satisfaits spontanément, par les seuls bienfaits de la nature.

Les hommes doivent donc consacrer du temps et des efforts à exploiter celle-ci et à produire les biens qui répondent à leurs besoins.

Ces efforts consistent en un travail qui peut être de nature et d'importance très diverses : cueillette, extraction, activité agricole, fabrication, transport, conservation, etc.

C'est cette rareté relative des ressources aptes à satisfaire directement leurs besoins qui oblige les hommes à avoir une activité économique, et c'est à cette activité économique que s'intéresse l'économie politique. L’économie politique doit alors apporter des solutions à travers divers mécaniques. Ces mécanismes sont issus de l'Etat ou des institutions internationales.

Il y a deux voix pour satisfaire les exigences du développement. Le développement est endogène ou par endettement. La Côte d’Ivoire, à travers l'exécutif ivoirien, à opté pour le développement par endettement. Très mauvais choix!

Le développement par endettement est un choix pour mener la politique économique du pays. Il réussit uniquement quand on a une bonne assurance de la gestion et l'utilisation efficiente des fonds issus de l'endettement. Cela veut dire qu'il y a une bonne gouvernance.

La bonne gouvernance est l'exercice du pouvoir par les divers paliers de gouvernement de façon efficace, honnête, équitable, transparente et responsable.

C'est la transparence de l'action publique, le contrôle de la corruption, le libre fonctionnement des marchés, la démocratie et l'Etat de droit. La bonne gouvernance veut dire également que les institutions fassent preuve de transparence notamment au niveau du système judiciaire qui doit être indépendant et libre de toute interpellation politique. Il faut une intégrité et une responsabilité financière.

Le développement par endettement demande cet effort car les ressources sont déjà là, prêt à être utilisée mais dans un environnement "sécurisé".

Cet environnement "sécurisé" n'existe pas en Cote d'Ivoire car dans ce pays on ne regarde pas dans la bouche de celui qui grille les arachides. On ne fait pas attention aux châteaux privés qui poussent à gauche à droite, en haut en bas avec les fonds publiques.


Or les bailleurs de fonds n'exigent qu'une seule chose. Etre vu et filmés avec spectacle quand ils donnent les moyens mais ils s'en foutent presque de ce que nos Etats en font. Les Etats eux aussi n'exigent qu’une seule chose.


Etre vu et filmés otentoirement quand ils remboursent une partie de ces fonds. Le CONTRIBUABLE voit ce cinéma mais ne sait jamais ce qu'on fait de sa contribution. La passivité de l'exécutif doublée de la gestion clanique et les réflexes issus de la rébellion sont des freins au développement par l'endettement.

Il aurait fallu amorcer un développement endogène et habitué le citoyen à du "compté sur soi-même" d'abord. La rigueur du développement endogène aiguise la culture du bien être durable qui est source de développement vrai.

Le leurre de développement aura pour conséquence de créer des colères et des troubles dans le pays car ce développement n'est que factice. C'est comme sentir une odeur de bonne nourriture dans une maison sans jamais en consommer. A un moment donné, on demandera d'où vient cette odeur, puis on réclamera notre part. Si on n’obtient pas notre part, on demandera alors que cesse cette odeur dans la maison car nous seront indisposés par sa présence continuelle sans en profiter.

Pour être bref, il faut que nos dirigeants actuels comprennent qu'avant d'emprunter des plants de cultures, ils faut se rassurer qu'on à un bon sol. Et, qu'ils comprennent que le développement comme la pauvreté est un état d'esprit.




M Samuel A. ANOUMAN
Responsable administratif et CNED-Collège Sévigné/ Abidjan.
Zone4, Rue lumière
01 BP940 Abidjan 01 (Côte d'Ivoire)
Bureau: (225) 21359340
(225) 07385914
www.cours-sevigne.org
 
 
5729 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 16/01/2017
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions CD
 
Simple parce que dans nombre de pays africains, c'est un mot creux. Juste un slogan pour endormir le peuple. Vous vous rendez compte Paul Bia du Cameroun après des décennies parle aussi d’émergence.
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Qu'est ce qu'on appelle "Emergence" dans notre pays qui est dirigé en partie par des chasseurs traditionnels et leurs tribus nordistes ? . Quand des ivoiriens arrivent au pouvoir ils aiment prendre les pauvres(sans voix) pour des cons et imbeciles.
 
 
 
See his contributions jordanchoco2020
 
on peut aussi ajouter que Paul Biya est un Dieu pour les refondus mon cher @CD et je suis heureux qu'avec ses plus de 20 ans de pouvoir il soit l'opposé d'ADO qui lui peut parler d'emergence effectivement et pas Biya vu ce que chacun a fait ado en 7 ans et biya en plus de 20 ans ...
on peut aussi ajouter que Paul Biya est un Dieu pour les refondus mon cher @CD et je suis heureux qu'avec ses plus de 20 ans de pouvoir il soit l'opposé d'ADO qui lui peut parler d'emergence effectivement et pas Biya vu ce que chacun a fait ado en 7 ans et biya en plus de 20 ans ....Mais bon @CD c'est les intello camerounais qui parle de la RCI et sont appludie par les refondus , par contre ils parle pas de la crise en partie anglophone et aussi de Paulo biya qui passe son temps en europe pour vacance alors que ado y va pour chercher des investisseurs bref la verité prend l'escalier et tu connais la suite
 
 
Read more
See his contributions xmo
 
Bel article! Mais je pense que l'Emergence est déjà un leurre, du beurre dans les yeux! Regarde autour toi. ado et compagnie s'engraissent pendant ce temps ils demandent au reste de population de serrer la ceinture!Tu fais grève pour réclamer un mieux être, c'est les menaces de t...
Bel article! Mais je pense que l'Emergence est déjà un leurre, du beurre dans les yeux! Regarde autour toi. ado et compagnie s'engraissent pendant ce temps ils demandent au reste de population de serrer la ceinture!
Tu fais grève pour réclamer un mieux être, c'est les menaces de tout genre que tu reçois!
Des prisonniers politiques débordent des prisons, etc.
Quand tu prends la liste des directeurs de sociétés d'Etat qui ont jusqu'ici survécu, c'est les kamagaté, les touré, ... la famille quoi! Un gars, adama bitogo, à lui seul a la moitié des sociétés de la Côte d'Ivoire! Or il a été ministre de la République, mais chassé pour malversations et c'est ce gars qui reçois toutes les offres de la République.
Mon cher, si je veux tout citer on va veiller ici, il y a trop de coup tordu dans la gestion des affaires du pays.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login