Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Tribune: Déclaration du Front Citoyen pour le Renouveau Relative à la Grève des Fonctionnaires
 
Ivoiriennes, Ivoiriens, très chers concitoyens, depuis le 09 janvier 2017 à l’initiative de la Plate-Forme des Fonctionnaires et de l’Intersyndicale des Fonctionnaires, une grande majorité des fonctionnaires Search fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire ont entamé une série de grève Search grève de cinq jours renouvelables. Ceci a eu pour effet de paralyser gravement le bon fonctionnement des services publics et même de certains services du secteur privé.

Face à cette situation forte inquiétante qui malheureusement perdure, le Front Citoyen pour le Renouveau, force vive de la nation, soucieuse de paix, de cohésion nationale et de justice, loin de vouloir politiser le débat voudrait s’adresser au gouvernement.

Pour rappel, dans un communiqué en date du 11 novembre 2016, le Front Citoyen pour le Renouveau s’était adressé aux parties concernées en recommandant particulièrement au gouvernement d’alors « d'engager immédiatement des négociations franches et sincères pour apporter des solutions vraies aux problèmes que présentent lesdites revendications. »

En dépit du préavis de grève Search grève déposé par les centrales syndicales qui menaçaient de rentrer en grève Search grève à partir du 09 janvier 2017, le gouvernement est resté malheureusement sans réaction face à cette menace syndicale.

Plus étrange encore, quand les fonctionnaires Search fonctionnaires entrent en grève Search grève de cinq jours comme prévu, aucune réaction des gouvernants. Des gens malins voudront faire croître qu’il n’y avait pas de gouvernement à cette période sans vouloir polémiquer, nous leur disons tout simplement qu’à cette même période, des revendications du même ordre concernant quelques soldats mutins ont trouvé solution.

Naturellement, face au mépris du gouvernement, les deux coalitions de centrale syndicale ont reconduit leur grève Search grève pour cinq jours. On assiste encore au même silence du gouvernement. Ce n’est que dans la soirée du jeudi que le gouvernement décide d’engager un dialogue avec les représentants des grévistes, chose que le FCR Search FCR avait demandé depuis plus de deux mois.

Après deux jours de discussions entre le gouvernement, les représentants des syndicats en grève, ces derniers consultent en Assemblée Générale distincte le samedi 21janvier 2017 leurs Bases respectives à l’Université Félix Houphouët-Boigny à Cocody et à l’EPP Sogefhia à Yopougon. A l’issue de ces concertations, comme un seul homme, les fonctionnaires Search fonctionnaires et agents de l’Etats décident de façon ultra majoritaire de la reconduction de la grève Search grève en attendant le résultat de la rencontre prévue en cours de semaines prochaines avec les représentants du gouvernement.

De son côté, le gouvernement avait déjà pris les devants en appelant dès le vendredi
20 janvier à la reprise du travail.

Dans la nuit du dimanche 22 janvier, des responsables syndicaux de la Plate-Forme et de l’Intersyndicale ont été séquestrés et forcés par des forces armées et contraint à appeler à la levée du mot d’ordre de grève. Ce fut le cas de Zadi Gnagna responsable de la Plate-Forme (Source AFP et Ouest-Tv).

Le Front Citoyen pour le Renouveau condamne fermement la séquestration et les menaces à l’endroit des leaders syndicaux afin de les contraindre à appeler à la suspension ou à la levée du mot d’ordre de grève. Cette façon de faire n’est non seulement pas la méthode appropriée dans un état de droit, mais n’honore point la Côte d’Ivoire.

Eu égard l’actualité socio-politique, le FCR Search FCR estime que le comportement du gouvernement à l’égard des fonctionnaires Search fonctionnaires est tout de méprisant et inacceptable. Pour le FCR, militaires mutins et fonctionnaires Search fonctionnaires grévistes sont deux des agents de l’Etat de Côte d’Ivoire. A ce titre, tous deux se doivent d’être traités avec équité ; or c’est loin d’être le cas en ce qui concerne les fonctionnaires.

Quoi de plus légitime et légale que de réclamer le paiement d’une dette car c’est ainsi que gouvernement et syndicats ont convenu d’appeler « stocks d’arriérés de salaires » (lire la déclaration en date du 08 novembre 2014 du Gouvernement relative aux revendications sociales qui les qualifiait de « stock résiduel non acté… » .

Mesdames et messieurs les membres du gouvernement, jusqu’à preuve du contraire, les populations de Côte d’Ivoire n’ont pas eu la preuve que la « promesse de 12 millions à 8500 militaires issus de l’ex rébellion était actée ». Pourtant, c’est avec une célérité que vous avez satisfaits cette soudaine requête. Au risque de nous répéter, il faut dire que votre accord rapide vis-à-vis des exigences de quelques soldats mutins a eu un effet psychologique sur l’ensemble des populations ivoiriennes.

Il devient dès lors difficile de s’expliquer le refus du gouvernement à régler des problèmes aussi importants et de chercher à les remettre coûte que coûte à un Forum social dont les résolutions devront avant tout être validées par lui. Les Foras, il

y en a eu en Côte d’Ivoire…. Pourquoi, certains voient-ils leurs revendications résolus par le gouvernement, alors que d’autres devraient attendre un forum social ?

Le Forum Social qui d’ailleurs est une assemblée de concertation, n’est pas le lieu indiqué pour résoudre les revendications syndicales. Et puis, attendre ce Forum Social, risque d’être trop tard.

Face à l’impasse, et considérant l’impact de la grève Search grève des fonctionnaires Search fonctionnaires sur la dégradation du climat social, le Front Citoyen pour le Renouveau demande humblement, mais vivement au gouvernement de trouver une solution pérenne au point de blocages actuels que sont le calcul des pensions de retraite, le règlement du stock d’arriérés de salaire et les 150 points d’Indice.

Si au plan juridique le gouvernement est en droit de faire des ponctions sur les salaires des fonctionnaires Search fonctionnaires grévistes, au plan politique et social, cette option est contre-productive, car ne elle va pas dans le sens de l’apaisement mais plutôt dans celui de la confrontation.

Le Front Citoyen pour le Renouveau demande au Président de la République de s’impliquer personnellement à la résolution de cette crise inédite en Côte d’Ivoire car, si la responsabilité de chaque ivoirien peut être engagée au cas où la situation s’empire, c’est surtout la vôtre Monsieur le Président qui l’est en premier.

De même, si la situation trouvait une issue heureuse, et c’est le souhait du Front
Citoyen du Renouveau et des ivoiriens, c’est bien à vous que reviendra le mérite.

Le Front Citoyen pour le Renouveau se tient prêt et disponible à faire des propositions au gouvernement et aux syndicats pour aider à sortir de cette crise.

Les populations ivoiriennes ont trop souffert de la violence, lors des crises militaro- politiques, survenues depuis 1999 dans notre pays. Il faut par tous les sacrifices possibles éviter aux paisibles populations ivoiriennes des lendemains incertains.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !

Fait à Abidjan, le 25 Janvier 2017


Le Président du FCR Search FCR Dr YEO Kanabein Oumar
 
 
4248 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 25/01/2017
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login