Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Vers l'organisation des élections sur fond de discorde
 
Un électeur consultant une liste électorale (ph archive)

© koaci.com– jeudi 11 Janvier 2018 – Les électeurs Togolais vont se rendre aux urnes en cette année 2018 afin d’élire de nouveaux députés à l’Assemblée nationale, des élus locaux mais aussi pour se prononcer sur un projet de referendum constitutionnel.

Ces trois élections se profilent à l’horizon au moment où l’annonce du dialogue entre le pouvoir et l’opposition piétine et où les deux camps politiques semblent avoir de différentes approches pour résoudre la crise qui est née dans le pays.

Pour entre dans le vif des consultations électorales, le gouvernement togolais réuni en conseil des ministres hier mercredi à Lomé a annoncé les couleurs pour les préparatifs des prochaines élections.

A cet effet, le gouvernement a pris un décret fixant à 38 le nombre des Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) et leurs ressorts territoriaux. Selon le gouvernement, le nombre de ces commissions ainsi que leurs ressorts territoriaux sont fixés par décret en conseil des ministres, conformément aux dispositions de l’article 27 de la loi portant code électoral.

La coalition de l'opposition manifeste régulièrement dans le pays pour exiger entre autres le retour à la Constitution de 1992 et le vote de la diaspora. Pour sa part, le gouvernement avait envoyé l’année dernière un projet de reformes au parlement avec une limitation à deux mandats présidentiels et un scrutin à deux tours. Le texte n’a pu recueillir le nombre de voix des députés requis, d’où l’option du referendum que prône le gouvernement.

L’annonce du décret portant fixation du nombre des CELI Search CELI intervient dans un contexte où la CENI, l’instance qui a habileté à organiser les élections en vue n’est par encore au complet. En effet, sur les 17 membres que doit comporter la CENI, quatre manquent toujours à l’appel. Les membres absents doivent provenir des rangs de l’opposition parlementaire dont les composants sont l’ANC, le CAR, l’ADDI, les FDR, le FPD et Sursaut.

En attendant l’évolution des préparatifs électoraux et que des dates soient fixées pour les consultations électorales au programme, rappelons la CENI Search CENI qui a été mise en place est dirigée par Kodjona Kadanga, professeur d’histoire et de civilisation à l’Université de Lomé.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –


 
 
9882 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 11/01/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Le Togo tend plutot vers sa monarchisation. Curieux de voir que Faure est le seul président dans l'espace Cedeao qui refuse l'alternance. Le plus ridicule est que c'est ce même pseudo-président Faure qui est le président en exercice de la Cedeao. Quelle crédibilité donnée a cette...
Le Togo tend plutot vers sa monarchisation. Curieux de voir que Faure est le seul président dans l'espace Cedeao qui refuse l'alternance. Le plus ridicule est que c'est ce même pseudo-président Faure qui est le président en exercice de la Cedeao. Quelle crédibilité donnée a cette institution ?
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login