Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo : Reformes en attente, un conseiller de la présidence se prononce, l'opposition se mobilise
 
Place de l’indépendance à Lomé

© koaci.com– Lundi 04 Septembre 2017 – Un officiel de la présidence togolaise en l’occurrence Pacôme Adjourouvi, le conseiller spécial du Président de la République, s’est prononcé sur la faisabilité des reformes et la tenue des élections en 2020. Pendant ce temps, l’opposition s’apprête à manifester en milieu de semaine dans le pays.

En intervenant hier dimanche sur la TV5 Monde, Adjourouvi a, d’entrée de jeu, présenté ses condoléances aux familles endeuillées par les dernières manifestations de l’opposition et à rassurer ceux qui craignent les suites des manifestations politiques programmées pour les 06 et 07 septembre dans le pays que « les manifestations sont autorisées et encadrées par la loi et il faut que les organisateurs respectent la loi ».

Sur la question des reformes, le conseiller spécial du Président Faure Gnassingbé Search Faure Gnassingbé a rappelé que lors de sa visite en Allemagne l’année dernière, le Chef de l’Etat a « clairement laissé entendre qu’une commission allait être mis en place pour réfléchir sur ces réformes qui ont été l’objet de l’APG signé en 2006 … le Président Faure a estimé qu’il faut un consensus entre l’opposition et le parti au pouvoir ».

A la question de savoir s’il y aura un consensus avant les élections de 2018 ou de 2020, Adjourouvi a répondu qu’il faut attendre quelques semaines les conclusions de la commission des reformes qui sillonne le pays pour recueillir des avis et ensuite « nous allons ensemble convoquer le débat ».

Sans dire avec exactitudes si les reformes vont- elles avoir lieu ou non avant 2018, Adjourouvi a expliqué qu’une fois que les conclusions de la Commission seront soumises, les partis seront conviés à discuter conformément et de manière consensuelle à l’esprit de l’accord.

Et sur la question de savoir si le Président Faure Gnassingbé sera à nouveau candidat en 2020, Adjourouvi a d’abord estimé qu’ « il appartient à Faure Gnassingbé Search Faure Gnassingbé de prendre cette décision qui s’impose à lui, dans le seul intérêt du pays » avant d’ajouter que « rien ne se fera dans la violence ».

Précisons qu’en marge de la sortie du conseiller spécial du Président de la République togolaise, l’opposition peaufine ses préparatifs pour les manifestations nationales des 06 et 07 septembre 2017.

Les organisateurs des manifestations à savoir le CAP 2015, le Groupe de Six, le PNP, la Santé du Peuple auxquels s’ajoute le CAR et le NET ont invitee les populations togolaises à prendre massivement part aux manifestations pacifiques publiques qu’ils organisent dans tous les chefs-lieux de préfecture, les mercredi 06 et jeudi 07 Septembre 2017.

Les manifestants entendent réclamer entre autres le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger, dénoncer la répression sauvage de la manifestation pacifique publique des 19 et 20 Août 2017 ayant fait des morts et de nombreux blessés … et exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants du PNP.

A Lomé, trois points de départ sont annoncés et les manifestants convergeront vers le Bas-fond du Collège St Joseph dans la capitale. Selon le communiqué rendu public par les organisateurs, dans les chefs-lieux de préfectures, les coordinations locales préciseront les itinéraires retenus.

Mensah, Lomé
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
6701 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 04/09/2017
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Rien que du dilatoire. Dans quel pays au monde tout le monde s'exprime: l'opposition, les ministres, les conseillers, la population etc... Sauf Faure qui ne sort jamais pour s'exprimer ou parler à sa population qui l'aurait réélu à 64%.Quel est ce soi-disant président sourd-muet?...
Rien que du dilatoire. Dans quel pays au monde tout le monde s'exprime: l'opposition, les ministres, les conseillers, la population etc... Sauf Faure qui ne sort jamais pour s'exprimer ou parler à sa population qui l'aurait réélu à 64%.
Quel est ce soi-disant président sourd-muet?
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login