Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Récapitulatifs des manifestations du PNP «comprimées», bilan, craintes de nouveaux heurts ce dimanche
 
Une partie des manifestations à Lomé

Click to enlarge
Togo: Récapitulatifs des manifestations du PNP «comprimées», bilan, craintes de nouveaux heurts ce dimanche
© koaci.com– Dimanche 20 Août 2017 – Les tentatives de l’organisation des manifestations nationales du parti togolais de l’opposition, le Parti National Panafricain (PNP), ont été dispersées et empêchées hier samedi à Lomé Search Lomé et dans trois autres villes de l’intérieur du pays.

Un bilan officiel communiqué par la police fait état de deux morts, des dégâts matériels, humains et arrestations. Au niveau des organisateurs le bilan est à la hausse. Comme ce qui s’apparente à une tache inachevée à parfaire, les militants du PNP Search PNP sont à nouveau conviés dans les rues ce dimanche pour exiger la libération de ceux qui sont arrêtés et le retour à la Constitution de 1992.

Pour le rappel des faits de la chaude journée d’hier samedi, à Lomé Search Lomé la capitale du Togo, point de mire de la manifestation, des militants du PNP Search PNP vêtus pour la plupart de T-shirt rouge et autres gadgets à l’effigie du parti PNP Search PNP ont tenté en vain d’emprunter la nationale numéro 1 pour se retrouver au grand carrefour GTA. Ils ont été empêchés et dispersés à coup de gaz lacrymogènes et de jet d’eau par les forces de sécurité qui faisaient la ronde.

Au carrefour Bodjona toujours à Lomé, la dispersion des militants du PNP Search PNP qui s’entassaient a duré presque deux heures d’horloges avant que les forces de sécurité ne prennent le contrôle de ce carrefour dont l’une des voies qui mènent vers le grand point GTA, point de chute initial de la manifestation.

Dans leurs tentatives de disperser la foule, plusieurs dégâts humaines et matériels ont été enregistrés. Pour le maintien d’ordre et le bilan des manifestations dans le pays, le directeur général de la police nationale togolaise, Têko Koudouovor, a déclaré qu’il a été fait usage des « moyens légaux », de grenades lacrymogènes et de fourgons à eau pour disperser les manifestants.

L’officier de police qui est intervenu à la télévision nationale a fait savoir que mis à part la ville de Bafilo ou il n’y a pas eu d’incidents lors des manifestations, les manifestations a Lomé Search Lomé et dans les trois autres villes ont des heurts.

Selon cette source, le bilan humain est de 2 morts, il y a, selon M. Koudouovor, une quarantaine de force de l’ordre et de sécurité et des militaires qui sont blessés et une quarantaine de personnes interpelées. Le bilan matériel fait état de deux (2) bureaux de police brûlés, de 2 armes de guerre, notamment 1 FAC avec des munitions de 7,62 mm et un pistolet automatique (PA) avec des munitions de 9mm emportées par les manifestants, souligne le responsable de la police nationale.

Le bilan au niveau du PNP Search PNP diffère de celui des officiels. A ce propos, Tikpi Atchadam Search Tikpi Atchadam le leader du parti a dressé un bilan de sept manifestants morts, des arrestations. Il s’est dans un premier temps incliné devant la mémoire des « patriotes tombés» et a ensuite a jugé que la liberté de manifestation est en danger.

Au regard de cette situation, Atchadam a appelle les togolais a de nouvelles manifestations ce dimanche 20 Août pour « exiger la libération sans conditions des concitoyens arrêtés, exiger la mise aux arrêts des auteurs de ces violences meurtrières et leur présentation devant la justice, défendre la liberté de manifestation au Togo, porter les revendications légitimes des togolais qui se résument en deux points, le retour à la constitution de 1992, l’effectivité, du droit de vote de la diaspora ».

En prévision des possibles manifestations en vue pour ce dimanche, le directeur général de la police togolaise craint de nouvelles violences car « Des armes circulent dans les mains des manifestants qui ne sont pas encore identifiés ».

Pour éviter que la situation ne dégénère à nouveau, l’Office de police a lancé un appel à la retenue et a exhorté que « Nous voulons appeler les organisateurs de cette marche à la retenue et à surseoir à cette marche parce que la paix n’a pas de prix. Entre Togolais, il faut que les problèmes se règlent de façon pacifique ».

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
10985 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 20/08/2017
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Il parait que le Togo a un pseudo président en la personne du roitelet fainéant Faure Gnassingbé. Quelqu'un peut me dire où se trouve ce vaurien muet dans tout ça? Aucune déclaration de la part de Faure.. Surprenant ! 50 ans ça suffit. Faure DÉGAGE !
 
 
 
See his contributions chient mechant
 
exiles ivoiriens au Togo exiles togolais en ci allons seulement
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login