Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo : Réactions opposition-pouvoir après les manifestions du PNP, appel de Atchadam à Fabre
 
Une partie des incidents le samedi dernier à Lomé

© koaci.com– Lundi 21 Août 2017 – Des réactions multiformes se font enregistrer après les violences survenues le samedi dernier au Togo après les manifestations nationales du parti d’opposition, le Parti National Panafricain (PNP).

Toutes tendances confondues, ces réactions émanent des partis de l’opposition, celui au pouvoir, des organisations de la société civile mais aussi de la police nationale.
Du lot des partis d’opposition figure le Pacte socialiste pour le renouveau (PSR). Ce dernier s’est s’indigné de la répression essuyée par les militants du PNP Search PNP dans les rues de la part des forces de l’ordre. En condamnant cet acte, le PSR a rappelé au régime togolais le principe sacré de la liberté d’expression politique dont relève les manifestations des partis politiques, des associations et plus généralement des citoyens.

Pour sa part, le MCD présidé par de Mouhamed Tchassona-Traore a estimé que c'est une triste situation malheureusement qui vient ternir davantage l'image du Togo après les cérémonies de purification et qui conforte les plus sceptiques sur la réelle volonté du régime actuel de faire du Togo, un havre de paix et de démocratie.

Dans ce même ordre d’idée, le parti CDPA, à la tête duquel se trouve Mme Kafui Brigitte Adjamagbo-Johnson, a exhorté le Chef de l'État togolais à prendre des mesures idoines pour empêcher les velléités de représailles corporatistes sur des populations aux mains nues.
Avec modération, l’UFC de Gilchrist Olympio en prenant actes des malheureux incidents a lancé un appel aux « acteurs politiques à l’apaisement, à privilégier les voies du dialogue, à faire preuve de bonne volonté, d’ouverture et de tolérance pour le règlement des problèmes politiques ».

Le CAR de Me Yawovi Agboyibo se dit consterné par les morts et les blessés qui ont endeuillé le Togo suite à la « répression violente à laquelle se sont heurtées les marches organisées par le PNP Search PNP à Sokodé, à Lomé et à Kara.

En joignant sa voix aux réactions, le principal parti de l’opposition ANC a exprimé sa vive préoccupation face à la situation qui prévaut sur toute l'étendue du territoire national.

En dehors des formations de l’opposition, le parti UNIR au pouvoir au Togo a présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés, civils et militaires. Par la suite UNIR a condamné les actes d’incivisme et les graves violences et agressions physiques, notamment ceux perpétrés contre les forces de l’ordre dans l’exercice de leurs missions de maintien de l‘ordre et de la sécurité, au service de tous.
Si tous ces partis ont condamné de différente manière et déploré ce qui est arrivé le samedi dernier dans le pays, ils sont unanimes à prodiguer des recommandations pour un mieux vivre ensemble.

Si au MCD, un appel a été lance à toutes les forces de l'opposition pour engager des réflexions stratégiques pour des actions indispensables à l'aboutissement des revendications du peuple togolais, à la CDPA il est prôné la prise de mesures idoines pour empêcher les velléités de représailles corporatistes sur des populations aux mains nues.
Quant à l’ANC, elle demande aux populations togolaises de se tenir prêtes pour répondre massivement à l'appel prochain des forces démocratiques pour mettre un terme à un « régime qui reste désormais une curiosité en Afrique ».

UNIR pour sa part a invité les partis politiques et les Togolais à cultiver l’esprit de fraternité et de tolérance, et à s’abstenir de tout comportement et acte préjudiciables à la paix et à la sécurité qui nuisent au progrès économique et social et à l’unité nationale.

En dehors des forces politiques en présence, le Commissaire divisionnaire de police Têko Koudouwovo a appelé dans la nuit du samedi dernier les organisateurs de la marche à la retenue.

Enfin dans l’optique de fédérer les actions de l’opposition, le leader du PNP, Tikpi Search Tikpi Atchadam a appelé le leader de l’ANC, Jean-Pierre Fabre, à prendre des mesures idoines pour amplifier les manifestations publiques. Pour cet appel empreint d’un ton particulier, Tchadan a lancé au chef de file de l'opposition que « Grand frère, l'heure de l'unicité d'actions a sonné. Le peuple togolais nous appelle, tu dois répondre; et je sais que tu vas répondre ».

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
5473 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 21/08/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions kkalipe
 
Seule l'unicité d'action peut tomber ce régime de voyous. Rome la plus vieille dictature du monde est tombée en un jour. Du courage mes frères et sœurs.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login