Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Pouvoir et opposition dans les rues, point sur la première journée
 
Des militants du parti UNIR et ceux de l’opposition (ph 1 & 2)

Click to enlarge
Togo: Pouvoir et opposition dans les rues, point sur la première journée
© koaci.com– Mercredi 20 Septembre 2017 – Des militants du parti UNIR au pouvoir au Togo Search Togo et ceux des forces démocratiques de l’opposition, CAP 2015-G6-PNP-CAR-Santé du peuple, ont manifesté dans les rues de Lomé et dans certaines villes de l’intérieur.

A Lomé, la capitale, des militants du parti UNIR sont sortis en grand nombre pour apporter leur soutien au Président Faure Gnassingbé, s’opposent à l’exigence de son départ du part et apportent leur soutien aux institutions en place. En plus de ces raisons, des partisans du parti au pouvoir prétextent que leur sortie est une réponse aux militants de l’opposition qui manifestent dans les rues.

D’un autre côté, les partisans des militants de l’opposition ont eux aussi marché et manifesté à Lomé et l’intérieur pour réclamer le retour de la Constitution de 1992, le vote de la diaspora et le départ du Président de la République.

Si les militants du parti UNIR se sont vêtus de bleus-blanc et scandaient des pancartes favorable au pourvoir en place entre autres « Soutien aux reformes initiées par le Président de la République », « Ensemble, œuvrons pour la réforme de la Constitution », ceux des forces démocratiques ont portée plusieurs dont le dominant est le rouge. Sur leurs pancartes, ces inscriptions se faisaient lire « Constitution de 1992 », « Le vote de la diaspora est obligatoire ».

Les forces de sécurité qui sont visibles dans a Lomé veillent à la fluidité de la circulation ou parfois dirigent les automobilistes vers d’autres voies secondaires de sorte à ne pas aller rentrer parmi les manifestants des deux bords politiques opposés.

Si les uns et les autres promettent de retourner dans les rues le jeudi 21 septembre, il est à souligner que l’opposition a rejeté l’idée de referendum qu’évoque le pouvoir après le vote du projet de reformes à l’Assemblée nationale. Le projet de loi vote par les députés de la majorité n’a pas pu recueillir le maximum de voix des élus du peuple pour amender la Constitution.

En dernières nouvelles et selon des témoins, les manifestations des militants de l’opposition à l’intérieur ont dégénéré sur des heurts dans deux villes de l’intérieur Mango au nord. Là, il est signalé un mort et des blessés. 

Enfin soulignons que la connexion internet est perturbée dans le pays depuis hier nuit et il est difficile pour les internautes d’avoir accès à leurs comptes Facebook et WhatsApp sur leurs téléphones mobiles. Cette situation, la deuxième du genre, intervient après la coupure de la connexion en début du mois. Elle influe sur les activités et les transactions de certains particuliers et opérateurs économiques.

 
 
KOACI
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
4018 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 20/09/2017
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Nous sommes en présence d'une dictature implaccable au Togo. Internet coup, arrestations, morts de civils etc...Tot ou tard, la CPI observe et ne dit rien pour l'instant. J'espere que le RAT qui se dit président au Togo en tirera toutes les conséquences.
 
 
 
See his contributions kkalipe
 
Malheureusement la CPI est occupée à féliciter les mal-élus comme Ali Bongo. il va falloir lutter nous mêmes avec nos propres moyens. Comment un militaire togolais payé 75,000 CFA se permet de tirer sur son frère? Je ne comprends pas 😢
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login