Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Pour les réformes politiques, l'ANC interpelle la CEDEAO
 
Jean-Pierre Fabre, au milieu

© koaci.com– Jeudi 1er 2017 – Le principal parti de l’opposition togolaise, l’Alliance Nationale pour le Changement, a demandé aux Chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest(CEDEAO) d’amener le Président togolais, Faure Gnassingbé, à réaliser les réformes politiques. Ces reformes portent sur certains points essentiels dont la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin à deux tours.

La requête est contenue dans une déclaration publiée par le parti que dirige Jean-Pierre Fabre. La demande du parti orange survient à un moment où Faure est pressenti pour être désigné au poste du prochain président de la CEDEAO.

En rapport avec sa demande, l’ANC dit s’interroger « sur le sort des avancées démocratiques à l’ordre du jour de la Communauté, notamment, la limitation du mandat présidentiel dans les pays de la sous-région, acceptée aujourd’hui par tous les Chefs d’Etat de la CEDEAO, à l’exception de Faure Gnassingbé Search Faure Gnassingbé qui, seul, refuse obstinément cette avancée ».

Dans l’espoir que sa requête soit favorablement reçue, l’ANC a lancé un appel aux Chefs d’Etats de la Communauté. Dans sa déclaration, elle prie les « Chefs d’Etat de la CEDEAO Search CEDEAO à user de leur influence pour amener Faure Gnassingbé Search Faure Gnassingbé à s’inscrire dans la dynamique de la CEDEAO Search CEDEAO des peuples, en respectant son engagement de mettre en œuvre dans son propre pays, les réformes politiques et électorales prescrites par l’Accord Politique Global (APG), notamment, la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin à deux tours ».
Rappelons que la nouvelle étude en mai dernier à la Commission des lois du parlement togolais d’une proposition de loi des partis ANC Search ANC et Alliance des démocrates pour un développement intégral (ADDI) n’a pas abouti à des résultats escomptés.

En meeting le 27 mai dernier à Lomé, Fabre en relatant le constat d’un nouvel échec sur les discussions au parlement a estimé qu’étant donné que c’est le peuple qui a mandaté les élus, il lui revient de se lever lui- même pour mener la bataille des réformes.

Mensah, Lomé
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
7524 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 01/06/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login