Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Pénurie de carburant, le gouvernement maintient les prix et s'active
 
Un camion en panne sèche sur le petit contournement à Lomé

© koaci.com– Mercredi 03 Janvier 2018 – La pénurie de carburant qui s’est accentuée à Lomé, la capitale du Togo, depuis hier mardi et qui fait aligner des automobilistes dans des stations-services a fait réagir le gouvernement qui a assuré les prix des produits pétroliers à la pompe sont intacts.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi à Lomé, le gouvernement dit avoir fait le constat qu’il règne autour de plusieurs stations-services de la capitale, une situation inhabituelle d’affluence qui serait due à des rumeurs faisant état d’une prochaine augmentation des prix à la pompe des produits pétroliers.

Afin de rassurer les uns et les autres sur cette pénurie dont les signes annonciateurs ont été perçus il y a quelques jours chez les vendeurs de carburant frelaté communément appelés « Boudè », le gouvernement a précisé que « jusqu’à nouvel ordre, les prix à la pompe demeurent inchangés conformément à la structure des prix à la pompe des produits pétroliers en vigueur ».

Comme l’a déjà déclaré dans la matinée sur une radio, le ministre togolais du Commerce et de la promotion du secteur privé, Mme Bernadette Legzim-Balouki, le Togo Search Togo dispose suffisamment de carburant, le gouvernement a rassuré « la population togolaise quant à la disponibilité des produits pétroliers sur toute l’étendue du territoire national ».

En attendant que la situation se régularise et que les stations-services soient réapprovisionnées en carburant, KAOCI a pu constater dans la matinée une fluidité de la circulation et quelques véhicules garés au bord de la voie du petit contournement à Lomé pour cause de panne sèche.

Pendant ce temps, les rares vendeurs de carburant frelaté qui sortent au bord des routes ont augmenté le prix du litre, lequel varie entre 700 et 1000 F Cfa et des conducteurs de motos taxis ont revu leurs tarifs à la hausse. Comme surprise par cette situation et voulant savoir un peu plus, une koacinaute a écrit à KOACI avoir pris une moto d’Agoè à Be-Kpota au prix de 2.000 F Cfa, un montant qui équivaut à presque le double du tarif ordinaire.

Somme toute, le gouvernement togolais a imputé la brusque pénurie du carburant sur l’arrivée tardive des navires d’approvisionnement. Tout en assurant les populations que des dispositions sont prises pour que la situation revienne à la normale, le gouvernement a promis que « les auteurs d’éventuelles spéculations seront punis conformément à la loi ». 

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com – 
 
 
7555 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 03/01/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Est-ce qu'il arrive au gouvernement togolais de dire la vérité ?
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login