Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Medias, cinq organes dont la télévision LCF menacés de fermeture
 
Des micros lors d’une conférence de presse

© koaci.com– Vendredi 03 Février 2017 – La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), l’instance de régulation des médias au Togo, menace de fermer cinq organes audiovisuels, lesquels ne sont pas en règle ou à jour vis-à-vis de la loi.

Selon la HAAC Search HAAC qui est revenue sur cette affaire hier jeudi en conférence de presse à Lomé, les organes précipités ne remplissent pas les conditions nécessaires pour émettre. Les medias concernés sont invités à régulariser leurs dossiers de création d’ici le 05 février 2017, sous peine d’être fermées.

Les cinq organes audiovisuels concernés sont la radio La Voix de Vo qui émet à partir d’Amégnran, Radio Dawul à Bassar, Radio Badou, radio City Fm émettant de Lomé, et la télévision La Chaine du Futur (LCF).

Les deux derniers organes cités à savoir radio City Fm et la Tv LCF Search LCF qui sont dans le groupe Sud médias retiennent les attentions car ils ont un parcours un peu singulier. La TV LCF Search LCF avait émis un temps sur satellite avant d’être coupée pour ne se concentrer que sur la couverture nationale.

La Haute Autorité reproche à City FM et LCF Search LCF de n'avoir pas suivi les voies légales d’installation. Cette accusation n’est pas partagée par les responsables du groupe sud médias qui soutiennent détenir les pièces légales qui ont permis l'installation des deux organes il y a dix ans.

En réponse à la menace de fermeture de ces organes, des réactions ont été enregistrées dont celles du Patronat de la Presse Togolaise (PPT) et du parti d’opposition la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA).

D’un coté, le PPT après ses investigations dit mettre en doute l’hypothèse d’une inexistence d’autorisations officielles d’émettre pour City FM et LCF. Pour toute fin utile, le PPT prie « la HAAC Search HAAC de cesser immédiatement son harcèlement à l’encontre du groupe Sud Média (LCF et City Fm) et lui suggère d’étudier de façon indépendante et sans passion les dossiers qui lui ont été soumis par la direction de ces médias comme il l’a fait avec les autres médias en instance de régularisation de leur situation ».

De l’autre côté, la CDPA s’est demandée « Pourquoi depuis leur création en 2008 jusqu’à ce jour, l’institution a-t-elle laissé ces médias diffuser leurs programmes sans interruption ? Comment ces médias ont-ils réussi à se faire attribuer des fréquences si leur dossier de création n’était pas en règle ».

Dans son questionnement, Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO JOHNSON, la Secrétaire générale de la CDPA a poursuivi qu’elle « ne comprend pas cet excès zèle de la HAAC. Cacherait-il des règlements de compte politico- financiers dont les salariés de ces médias et leurs auditeurs et téléspectateurs seront les victimes ? ».

En demandant à la HAAC Search HAAC de se conformer à son statut d’organe de régulation, la CDPA a « exhorté les journalistes à se serrer les coudes contre cette pratique liberticide, … la société civile et des partis politiques togolais pour barrer la route au musellement de la presse ».

Mensah, Lomé
Recevez les notifications de KOACI.COM en temps réel avec notre nouvelle application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)
 
 
5252 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 03/02/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login