Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: L'opposition brandit à nouveau des mesures d'apaisement avant la poursuite du dialogue
 
Des militants de l’opposition à Lomé ( ph archive KOACI)

© koaci.com– Jeudi 1er Mars 2018 – La coalition de l’opposition au Togo Search Togo a affiché sa volonté de continuer par dialoguer avec le pouvoir pour trouver une issue à la crise politique dans le pays mais maintient que la poursuite des discussions ne peut être facilitée que par la réalisation du reste des mesures d’apaisement.

La coalition des 14 partis de l’opposition a fait cette mise au point ce jeudi à Lomé lors d’un point de presse et par ailleurs réclamé que le pouvoir fasse des pas pour témoigner d’un bon climat propice pour le déroulement du dialogue.

Pour cette sortie collective, premier du genre depuis l’entame du dialogue politique le 19 Février dernier à Lomé, la coalition a annoncé ce qu’elle attend de la part du pouvoir comme mesure de gage pour une bonne discussion. A ce propos, elle a déclaré être « dans l’attente de la réalisation de toutes les autres mesures d’apaisement, notamment la fin de la levée de l’immunité du Député Targone, la restitution de son passeport, la levée de l’état de siège de fait des villes de Sokodé, Bafilo, Mango ».

L'appli KOACI Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

Outre ces exigences, la coalition exige le rétablissement du droit de manifester sur toute l’étendue du territoire national, une procédure concrète assortie de calendrier pour le retour des exilés et des déplacés et l’arrêt des persécutions, arrestations, poursuites et violences à l’encontre des militants et dirigeants de l’opposition. A ces points, il faut aussi ajouter la demande de l’opposition pour que tous ses leaders puissent participer au dialogue en toute sécurité.

A ce qui s’apparente à un compte rendu, la coalition a fait le point sur les pourparlers avant l’entame des discussions, l’élaboration du règlement intérieur et le point sur lequel elle n’est pas trouvé un terrain d’entente le vendredi 23 Février dernier avec les représentants du pouvoir. Ce point concerne le retour à la Constitution de 1992.

Précisions enfin que le reste des mesures d’apaisement que réclame la coalition de l’opposition togolaise sont du ressort de la Guinée, un autre pays ouest africain, qui épaule le Ghana dans la recherche de solutions durables à la crise. Par cette sortie de l’opposition, appel est donc indirectement lancé au Président Alpha Condé de la Guinée Search Guinée pour revoir la liste des mesures d’apaisement dressée par l'opposition et leur satisfaction par le gouvernement du Président Faure Gnassingbé.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
4474 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 01/03/2018
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Babili
 
On ne dialogue pas avec une vielle dictature chancelante de 50ans, faite de clientéliste-arriviste :bawara, broom nikoué et qui sais je encore .On chasse les rats.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login