Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: L'ANC brandit les conclusion de l'APG à la Commission des réformes
 
Jean-Pierre Fabre

© koaci.com– Mercredi 08 Février 2017 – Le principal de l’opposition togolaise, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), ne compte pas participer à d’autres négociations pour parvenir aux réformes constitutionnelles et institutionnelles mais veut s’en tenir aux conclusions de l’Accord Politique Global (APG).

L’ANC a fait connaitre sa position hier mardi à Lomé lors de sa rencontre avec Awa Nana Daboya, la présidente de la Commission de réflexion pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

La démarche de la Commission envers l’ANC peut se traduire comme l’entame des activités de la structure qui a pour mission de proposer un texte de réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles en tenant compte de l’histoire, reflète les réalités du pays et répond aux « aspirations des Togolaises et des Togolais ».

A l’issue de de la rencontre entre la Commission et l’ANC, Jean-Pierre Fabre, le leader de cette formation politique et chef de file de l’opposition togolaise a déclaré que « Tout ce qui ressemblerait de près ou de loin à une volonté d’écarter ou d’enterrer l’APG sera combattu par nous ».

Pour afficher la position de l’ANC vis-à-vis de la mission qui est assignée à la Commission, Fabre a d’abord laissé entendre que l’opposition est prête à discuter avec le pouvoir de manière consensuelle sur la mise œuvre dans de meilleurs délais des clauses de l’APG avant de tabler qu’« Il ne faut pas nous demander de nous démarquer d’un accord que nous avons signé ».

Et ce qui concerne l’APG dont Fabre fait allusion, rappelons qu’il a été signé en 2006 entre le pouvoir et l’opposition. Cet accord prévoit certaines recommandations pour un meilleur avenir socio-politique au Togo entre autres les réformes constitutionnelles et institutionnelles, la limitation du mandat présidentiel, le mode de scrutin uninominal à deux tours.

Depuis sa signature en 2016, certains points de l’APG peine à être traduits dans les faits et les acteurs socio-politiques, de l’opposition comme du pouvoir, s’évertuent à chercher des voies et moyens pour démocratiser et tracer un nouveau chemin pour le Togo.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
3716 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 08/02/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Comment comprendre que ce petit dictateur Faure refuse d'appliquer l'accord APG qu'il a signé il y a 11 ans?. L'APG exige par exemple que les maires soient élus au Togo. Chers Koacinautes, au Togo, le maire de Lomé est nommé et pas élu. Allez-y comprendre pourquoi !
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Le Togo doit suivre l'exemple du Benin voisin, malheureusement la dynastie des Eyadema pourrait persister encore longtemps. Tant que Faure sera vivant, il remportera toujours les élections au Togo; meme tabac au Gabon, Cameroun ...
 
 
 
See his contributions kkalipe
 
Cette poudrière qu'est le TOGO
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login