Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Les chaines LCF City Fm fermées, controverse au sein de la HAAC, réactions
 
Une télévision sans image

© koaci.com– Mardi 07 Février 2017 – Des téléspectateurs togolais ne sont plus en mesure de suivre à compter de ce mardi les programmes de la télévision La Chaine du Futur(LCF) et celles de la radio City Fm Search City Fm à Lomé et dans certaines localités de l’intérieur du pays.

En rapport avec le défaut d’émission de la LCF Search LCF et de City Fm, deux organes qui appartiennent au groupe au groupe Sud Média, soulignons que la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), organe de régulations, a ordonné hier lundi 06 février le retrait des fréquences radioélectriques des dites stations.

La HAAC Search HAAC reproche à LCF Search LCF et City Fm Search City Fm de n’avoir pas accompli les formalités préalables d’autorisation et d’installation. Les deux organes ont commencé par opérer en 2017, soit dix ans aujourd’hui. Depuis l’éclatement de cette affaire et jusqu’à la cessation d’émission par les deux organes, la direction du groupe Sud Média soutient le contraire et affirme avoir déposé des demandes.

En se soumettant malgré lui à la décision de suspension des deux organes, Luc Abaki le directeur général du groupe Sud Média a déclaré que « nous sommes obligés de suspendre nos émissions …, le temps de faire des recours nécessaires. Nous espérons que notre cause sera entendue par les instances juridictionnelles nécessaires. …nous nous retrouverons très bientôt ».

En attendant la suite de cette affaire qui concerne aussi d’autres radios, soulignons qu’une voix discordante s’est faite entendre au sein de la HAAC. En effet, Zeus Aziadouvo, le président du comité presse écrite à la HAAC Search HAAC a adressé une lettre à la Cour suprême afin qu’elle se prononce sur la fermeture de LCF Search LCF et de City Fm. Cette voix est contradiction avec la décision prise par Pitang Tchalla, le président de la HAAC.

En s’inquiétant d’une mesure qui risque de mettre en péril la liberté de presse au Togo, Aziadouvo a formulé la requête suivante à l’endroit du président de la Cour suprême que « … j’en appelle à votre sagesse afin que vous nous aidiez à traduire effectivement dans les faits les engagements que nous avons pris en prêtant serment devant votre haute juridiction. Notre pays qui s’est engagé dans une nouvelle dynamique et qui fait face à plusieurs défis, n’a pas besoin en ce moment de ce coup de force ».

Enfin en rapport avec la fermeture de LCF Search LCF et City Fm, des réactions ne sont pas faites attendre. Un communiqué conjoint issu par l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) et l'Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT) fustige la décision qui frappe LCF Search LCF et City Fm. Ces trois organisations de presse estiment que la décision porte atteinte à la pluralité ainsi qu'à la diversité du paysage médiatique togolais. Elles invitent la HAAC Search HAAC à revoir sa copie.

L’ONG internationale d'Amnesty International a pour sa part relevé que « Ce retrait unilatéral des fréquences radioélectriques constitue une sanction disproportionnellement lourde au vu des faits reprochés et marque une nouvelle attaque contre la liberté d’expression au Togo».

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
4199 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 07/02/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions kkalipe
 
une vraie poudrière ce pays avec ses dirigeants illégitimes. Une minorité qui s'accapare de tout selon le président faure gnasingbé.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login