Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Bilan sécuritaire 2016, 6846 blessés, carburants et drogues saisis, lynchage déconseillé
 
Des sapeurs-pompiers en service à Lomé

© koaci.com– Lundi 13 Février 2017 – Le ministre togolais de la Sécurité Search Sécurité et de la protection civile a présenté le bilan 2016 dans les domaines de la criminalité, du trafic des drogues, de la lutte contre le trafic des produits pétroliers, des accidents de la circulation et des différentes interventions de secours d’urgence.

En conseil des ministres le 11 février dernier à Lomé, le ministre togolais de la Sécurité Search Sécurité a révélé que le bilan général est en baisse. En vue d’aider à réduire à assainir le pays en termes de sécurité routière, de la criminalité … et la lutte contre le trafic des produits pétroliers, le ministre de la Sécurité Search Sécurité a été instruit par le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer au maximum la protection des personnes et des biens.

Pour les détails, le ministre Yark Damehane a communiqué qu’en ce qui concerne la criminalité on note au total 82 cas de braquage, 32 cas de vol à main armée, 92 cas d’homicide volontaire et 829 cambriolages.

La communiqué publié fait lire que « Concernant le trafic illicite de stupéfiants, près de 5000 kilogrammes de drogues, plus de 10 000 kilogrammes de psychotropes et 45 000 kilogrammes de médicaments illicites ont été saisis.

Pour ce qui est du trafic illicite de produits pétroliers, on note une véritable baisse des saisies qui s’explique par les difficultés rencontrées par les opérations de saisie d’une part, la méfiance des trafiquants, et la baisse du trafic d’autre part. Au total, ont été saisis, environ 500 000 litres de carburant, 184 véhicules, 93 motos non immatriculées et 27 personnes ont été, par ailleurs, déférées.

En matière d’accident de circulation, on déplore 5.393 cas d’accidents ayant entrainé 514 décès et 6846 blessés courant l’année 2016 ».

Enfin sur tout autre plan, le conseil des ministres a condamné les lynchages (une exécution sommaire commise par un groupe de personnes sans laisser le soin à la personne incriminée la possibilité de se défendre) et les actes de vindictes populaires en augmentation dans le pays. Au regard de ce phénomène de société, le gouvernement a rappelé « que nul n’a le droit de se rendre justice »

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
2677 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 13/02/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login