Logo Koaci
 
 
 
Sierra Leone: L'ex vice-président Sam-Sumana a quitté son exil ghanéen pour la présidentielle 2018
 
Samuel Sam-Sumana

© koaci.com– Samedi 15 Avril 2017 – Samuel Sam-Sumana, l’ex-vice-président sierra léonais, est rentré dans son pays le jeudi dernier après près deux ans d’exil volontaire au Ghana Search Ghana et ceci dans le but de se joindre à la course pour la présidentielle 2018.

Après son retour au pays, Sam-Sumana s’est inscrit en tant qu’électeur. L’opération des inscriptions électorales a débuté le 20 mars dernier et s’achèvera ce dimanche 16 avril 2017. La présidentielles est prévue pour se tenir le 07 mars 2018. En raison de ce calendrier, la prochaine démarche de Sam-Sumana sera le dépôt de sa candidature en tant que candidat pour la présidentielle 2018. D’ores et déjà, il se murmure que Sam-Sumana sera soutenu par un parti nouvellement créé, Coalition for Change (C4C).

Si Sam-Sumana a accompli son devoir civique en allant s’inscrire sur la liste électorale, son arrivée à l'aéroport de Lungi a bord d’un avion Kenya Airways s’est bien passé avec l’accueil reçu sauf que des sources proches de sa famille ont rapporté hier vendredi que son passeport diplomatique lui a été retiré par le service de l'immigration.

Sur le motif de son retour, l’ex vice-président qui était tombé en disgrâce avec son mentor, le Président Ernest Bai Koroma, a déclaré dans une interview qu'il est rentré s'inscrire afin de prendre part au vote mais aussi pour se présenter à la prochaine présidence mais qu’il craint pour sa sécurité.

Précisons qu’avant de quitter Accra au Ghana Search Ghana pour la Sierra Leone, Sam-Sumana a demandé à la communauté internationale de veiller à ce que les autorités de son pays garantissent sa sécurité. A ce propos, il a rendu une visite de courtoisie à l’ex Président ghanéen Jerry Rawlings et l’a informé de l’affaire de son limogeage à la vice-présidence de son pays et de la saisine faite à la Cour de justice de la CEDEAO. En prenant Rawlings témoin de son retour, un avocat ghanéen a écrit aux autorités sierra léonaises pour les prier de veiller à la sécurité de son client de même que celles de ses proches.

A l’origine du problème ayant abouti au limogeage de Sam-Sumana, la présidence a estimé qu’il avait abandonné son poste en mars 2015, mais le concerné a rejeté cette version arguant avoir trouvé asile dans une ambassade pour cause de menace sur sa vie.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
21768 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 15/04/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login