Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Sénégal: Procès du maire de Dakar, les avocats de la défense dénoncent la présence de l'agent judiciaire de l'État
 
Khalifa Sall, dans salle d’audience du tribunal de Dakar (Ph KOACI)

©koaci.com-Jeudi 25 Janvier 2018-L'avocat du maire de Dakar Search maire de Dakar et ceux de ses coaccusés jugent la présence de l’agent judiciaire de l’État Antoine Diome dans le procès Search procès de Khalifa Sall Search Khalifa Sall de trop. Ceux-ci dénoncent le comportement de l'agent judiciaire de l'Etat durant les débats ayant trait aux exceptions soulevées depuis l’ouverture du procès, comme constaté sur place par KOACI.COM.

Mais c’est sans compter avec l’agent judiciaire de l’Etat qui ne veut pas quitter le procès. En effet dans ce procès, la stratégie de l’agent judiciaire de l’État (AJE) et du parquet est simple : obliger la Ville a avouer qu’elle a subi un préjudice qui lui a été causée par Khalifa Sall Search Khalifa Sall est ses co-prévenus.

Antoine Félix Diome , l’AJE soutient toujours que la demande d’une seconde lecture du préfet de Dakar de la délibération de la Ville suspend aussi bien l’exécution que les procédures déjà engagées se basant sur cette délibération (voir ci-dessous).

Il remet aussi en cause la présence de l’un des avocats : Me El Hadj Diouf. Ce dernier s’était déjà constitué pour défendre les prévenus.

De son côté, le parquet soutient totalement cette démarche de l’AJE et ajoute que Moussa Sow Search Moussa Sow , désigné par la délibération pour représenter la Ville, ne peut assurer cette mission car « le Maire continue à exercer des fonctions puisqu’il bénéficie d’une main-levée sur sa signature comme maire ».

Selon les avocats de la défense, il n’est pas question que l’agent judiciaire de l’État prenne part au procès Search procès d’autant que «la ville de Dakar qui aurait subi le préjudice s’est constituer partie civile». Ainsi, la défense ne veulent qu’une chose : le retrait de l’AJE, et donc de l’État comme partie civile.

« C’est plutôt l’État qui n’a pas subi de préjudice. L’État ne peut pas justifier avoir mis un franc dans la caisse d’avance », rétorque de son côté Me Khassimou Touré Search Me Khassimou Touré , avocat de Khalifa Sall.

SDN, Dakar

L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)
Ou

Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
7955 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 25/01/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login