Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Sénégal: «200 milliards de butin pour la Crei», haro sur l'ex Premier ministre Aminata Touré
 
©koaci.com-Dimanche 24 Décembre 2017- L’ancien Premier ministre Aminata Touré Search Aminata Touré qui avait révélé que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a, depuis 2012, recouvré plus de 200 milliards Search 200 milliards de francs Cfa se voit attaqué et démenti de tous bords, a constaté KOACI.

C’est à croire que l’ancien Premier ministre Aminata Touré, qui n’assiste plus aux réunions de Conseil des ministres, depuis le 4 juillet 2014, n’est plus au diapason du dossier de la traque des biens mal acquis, qu’elle a pourtant conduit. L’envoyée spéciale du président de la République, qui a fait une révélation, avant-hier, sur le butin de la traque, continue en effet d’essuyer les démentis.

Pour le député et leader du parti Pastef, Ousmane Sonko Search Ousmane Sonko Mme Touré donne une fausse information: « Elle raconte des histoires, parce que tous les dossiers qu’elle a cités, notamment celui de la Sonacos avec Jabert, comme celui de DP World, ces dossiers n’ont absolument rien à voir avec la traque des biens mal acquis et même le scandaleux dossier de Arcelormittal », informe Ousmane Sonko Search Ousmane Sonko .

Pour plus de précision, il demande à Mimi Touré de dire comment, en rattachant l’argent aux dossiers: « Dans le budget de la loi de finances 2018, dans le document qu’on appelle dépenses communes, vous verrez que le ministère des finances a inscrit noir sur blanc que ces dossiers n’ont rien à voir avec la traque des biens mal acquis. Donc si cette dame vient se prévaloir de ces dossiers… elle raconte des contre-vérités. Et il faudrait qu’elle rattache chaque montant à un dossier de la Crei », réclame-t-il.

Pour l’ex-sénatrice Aida Ndiongue Search Aida Ndiongue dont le nom a été cité dans par l’ex Premier ministre, a tenu à porter la réplique à Aminata Touré Search Aminata Touré .

«C’est bien dans un langage absconse, foulant du pied le devoir de réserve qui s’impose à tout homme ou femme d’Etat appelé à d’autres fonctions, et sur fond d’imprudence, qu’elle a pu intégrer dans son calcul la somme de 47.000.000.000 francs Cfa recouvrée, selon elle, auprès de ma cliente Aïda Ndiongue, sans sourciller», peste l’avocat.

Au demeurant, son avocat Me Mbaye Jacques Ndiaye précise qu’«en fait de recouvrement, Madame Aïda Ndiongue n’a été ni jugée, ni condamnée par la Crei, ce qui exclut incontestablement tout recouvrement». Ainsi, lance-t-il un défi à quiconque capable de rapporter la preuve qu’un tel montant a été découvert chez Aïda Ndiongue. Ainsi, rappelle-t-il l’ancien ministre de la Justice à l’ordre.

Même son de cloche chez le membre du Forum Civil, Birahim Seck. Pour le professeur à l’Université de Dakar, il s’agit d’interpeller le ministre de l’économie et des finances pour une traçabilité juridique.

Au Sénégal, depuis la sortie « hasardeuse » de l’ancien Premier ministre, des voix autorisées se lèvent, soit pour réclamer la vérité de la part du gouvernement, soit pour tout simplement démentir l’ex chef du gouvernement.

Pour mémoire, l’ex ministre de la justice Aminata Touré Search Aminata Touré a révélé, avant hier, que le gouvernement du Sénégal a recouvré plus 200 milliards Search 200 milliards dans le cadre de la traque des biens mal acquis.

Une révélation qui, depuis, indispose le gouvernement de Macky Sall qui n’a jamais communiqué là dessus et dont les avocats exigent le payement de leurs honoraires.


SDN, Dakar


L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)
Ou

Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
6888 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 24/12/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login