Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Sénégal: Conseil supérieur de la magistrature, vers le retrait du président de la République et du ministre de la justice
 
Macky Sall à l’occasion de la rentrée solennelle des cours et tribunaux (Ph)

©koaci.com-Vendredi 25 Mai 2018- Le retrait de l’exécutif du Conseil supérieur de la magistrature Search magistrature (Csm), c’est ce que vient d’obtenir l’Union des magistrats Search magistrats sénégalais (Ums). Macky Sall Search Macky Sall et son ministre de la justice vont se retirer du Csm Search Csm , apprend KOACI.COM.

Cette exigence a été remise sur la table par l’ Ums Search Ums , à travers le président Souleymane Téliko Search Souleymane Téliko et son équipe.

L'appli KOACI Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

Au début, cela ne semblait pas gagné d’avance. Et d’aucuns riaient sous cape, convaincus que le pouvoir exécutif n’allait jamais l’accepter, car ce serait se rendre vulnérable.

Mais, selon des sources citées par le journal Les Echos, cette exigence est en bonne voie d’être satisfaite. «C’est quasiment acquis», souffle la source.

Le président de la République va quitter le Conseil supérieur de la magistrature. Un véritable coup de théâtre dans la justice.

Déjà lors de la dernière Rentrée solennelle des cours et tribunaux, Macky Sall Search Macky Sall avait institué un comité qui devait réfléchir et lui faire des propositions pour moderniser la justice et dans le but d’accéder à une indépendance totale de la justice.

Le Président avait même donné un délai d’un mois au comité pour lui remettre son rapport. Auparavant, l’Ums avait tenu un colloque portant sur l’indépendance de la justice, insistant toujours sur la sortie de l’exécutif du Conseil supérieur de la magistrature.

Le Conseil sera désormais dirigé par le Premier président de la Cour suprême Search Cour suprême , il sera composé de magistrats, d’un professeur d’université, d’un représentant du barreau, la société civile exclue


Toutefois, le délai donné par le Président a certes expiré, depuis fort longtemps, mais les membres du comité composés de magistrats, d’un représentant du barreau, d’un professeur d’université et d’un membre de la société civile, vont faire une délégation pour remettre leur rapport à Macky Sall Search Macky Sall .

Il faut cependant, le président de la République n’est pas totalement exclu, car, il pourrait intervenir de manière facultative, si par exemple c’est le poste de Premier président qui est en jeu. Dans ce cas, le président de la République intervient pour arbitrage.

-L’opposant Idrissa Seck Search Idrissa Seck avait déjà donné l’assurance


Il faut dire que le Président de la République n’avait pas le choix sur la question. Et pour cause, pour s’assurer le vote des acteurs de la justice, Macky Sall Search Macky Sall devait forcément qui cette instance puisqu’un de ses plus sérieux adversaires avait fini de faire cette assurance.

L’ancien Premier ministre Idrissa Seck Search Idrissa Seck , candidat à la prochaine présidentielle de 2019 a, en effet, déclaré qu’il ne présiderai plus le Conseil supérieur de la magistrature , si toutefois il accédait à la Présidence de République.


Sidy Djimby Ndao , Dakar

KOACI.COM est à Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692– ou sn@koaci.com
 
 
6243 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 25/05/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions De lama
 
De toutes les façons le pouvoir exécutif a d’autres moyens de pression. Car il sait plus que quiconque que des magistrats trop indépendants peut être un danger pour lui. D’ailleurs cette mesure est tout simplement une mesure de circonstance. Les magistrats doivent attendre la fin...
De toutes les façons le pouvoir exécutif a d’autres moyens de pression. Car il sait plus que quiconque que des magistrats trop indépendants peut être un danger pour lui. D’ailleurs cette mesure est tout simplement une mesure de circonstance. Les magistrats doivent attendre la fin de la période post présidentielle avant de se réjouir
 
 
Read more
See his contributions Sankara premier
 
De lama, le Sénégal n'est pas la Côte d'Ivoire de Ouattara. C'est un pays avec une longue expérience de la démocratie et de la justice.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login