Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Science : 2 étudiants Africains inventent un savon pour lutter contre le paludisme
 
Moctar Dembélé et Gérard Niyondiko, lors de la remise de leur prix - Afrique - Le 19 avril 2013 © koaci.com - Deux étudiants Africains, l’un Burkinabé et l’autre Burundais, viennent d’inventer un savon qui permet de lutter contre le paludisme, maladie meurtrière en Afrique. Une invention grace à laquelle, ils ont remporté le premier prix du concours Global Social Venture Compétition (GSVC) et empoché 35.000 dollars.

Deux jeunes étudiants Africains, un Burkinabé, Moctar Dembélé, et un Burundais, Gérard Niyondiko, ont mis au point un savon qui permet de lutter contre le paludisme, première cause de mortalité en Afrique.

Dénommé "Faso Soap", l’invention de ce savon, a permis à ces deux étudiants de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et l’environnement (2iE), de Ouagadougou, au Burkina Faso, d’empocher la somme de 35 000 dollars (17.500.000 F CFA), valeur du premier prix du prestigieux concours Global Social Venture Compétition (GSVC).

Ce concours, qui récompense des projets d’entreprise innovants et sociaux de grandes écoles dans le monde, a cette année, été pour la première fois, remporté par des jeunes non issus du continent américain.

Le" Faso Soap"composé de plantes naturelles, notamment de citronnelle et de karité, a été testé sur un échantillon de la population de Ouagadougou, en collaboration avec le médecin de leur école, et les retours ont été plutôt positifs.

Le" Faso Soap" permet de repousser le plasmodium, parasite responsable du paludisme, cependant le projet est encore à l’étude, l’argent du concours permettra aux deux lauréats de passer à la phase d’analyse d’éventuels effets secondaires.

D’ici la fin de leurs études, les deux étudiants souhaitent finaliser leur produit et monter leur entreprise à la distribution du " Faso Soap", chaque savon sera vendu à 300 francs CFA.

Pour rappel, Le paludisme, qui se transmet par les piqûres de moustiques, tue un enfant chaque minute et près d’un million de personnes en Afrique et dans le monde chaque année.

Nanita
 
 
10707 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 19/04/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions XIX
 
Felicitations à ces jeunes, il faut qu'ils fassen rapidement un brevet avant que les voraces laboratoires (occidentaux ou orientaux) ne leur volent et produit ou meme ne les eliminent.
 
 
 
See his contributions coulpaby
 
Ns sommes tres curieux de lire l'article de Nanita, mais cette phrase nous laisse sur notre faim. Manque d'informations? ou refus de mieux s'informer? Par quel mécanisme un savon peut-il repo...
Ns sommes tres curieux de lire l'article de Nanita, mais cette phrase nous laisse sur notre faim. Manque d'informations? ou refus de mieux s'informer? Par quel mécanisme un savon peut-il repousser le plasmodium. Ce savon est-il utilise par voie générale? Nous voulons en savoir plus.
 
 
Read more
See his contributions Zott
 
Encourager des étudiants, c'est bien. Mais dire qu'un savon guérit le paludisme, c'est moins convaincant. C'est une publicité voltaïque pour que l'on s'intersee au buerre de karité.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login