Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Présidentielle anticipée au Gabon, plus d'une dizaine de candidatures déjà annoncées
 
::Koaci.com Libreville::

Issus de différentes couches, corporations et familles politiques, jamais de mémoire de gabonais un scrutin présidentiel n’a fait l’objet d’autant de prétendants à la fonction suprême de l’Etat. Une dizaine de candidatures sont déjà dévoilées, parmi lesquelles celles de trois femmes qui se retrouvent face à une meute de mâles impitoyables, et dont la sortie de ceux considérés comme les plus incisifs reste encore attendues.

De l’avis de la rédaction de votre site d’information KOACI, et au regard des résultats des présidentielles antérieures, il va sans dire que le poids le plus lourd actuellement en lisse est le leader du Rassemblement Pour le Gabon Search Gabon (RPG) Paul Mba Abessole, prête jésuite de formation, leader incontesté de l’opposition dans les années 1990. Ayant le vent en poupe à cette époque, Paul Mba Abessole Search Paul Mba Abessole a bénéficié d’une confiance aveugle des gabonais, au point de quasiment pousser aux bords de la sortie de piste le pouvoir en place, en parvenant a secoué le cocotier lors des présidentielles de 1993 et 2005. Des scrutins dans lesquels il sorti respectivement en 2é et 3é position, avant de rallier le camps au pouvoir avec armes et bagages quelques années plus tard, ce, à la grande surprise d’une partie importante du peuple restée médusée face à ce qu’elle continue de qualifier de trahison, en dépit des multiples tentatives d’explications de l’ex maire de Libreville, dont les signes on ne peut plus apparents de richesses isolantes, laissent perplexe nombreux de ses fidèles d’hier, qui avouent avoir payer qui, de leur carrière professionnelle, qui de leur situation enviable à différents niveaux, pour leur engagement contre le système en place que tutoie curieusement désormais leur ancien « guide » Paul Mba Abessole, aujourd’hui tout puissant Vice Premier Ministre.

L’une des invités surprise jusqu’à maintenant, est le leader des acteurs libres de la société civile gabonaise Bruno Ben Moubamba, qui a vécu ces dernières années entre la France et le Gabon, en ayant beaucoup contribuer dans l’anonymat, en vue de l’amélioration des conditions de vie de jeunes vivant dans des centres d’accueils sous responsabilité de l’église catholique, religion dont il revendique l’appartenance à chacune de ses sorties. Méconnue des gabonais, l’on se demande se qu’il pourrait récolter de son message hostile au pouvoir en place et empreint de rupture, auprès d’un peuple visiblement désabusé par de nombreux adeptes de la politique de rupture, et qui se sont au final souvent transformé en chantre des louanges du camp d’en face.

Pierre Claver Maganga Moussavou leader du Parti Social Démocrate (PSD), s’approche des personnalités les plus en vue. Se transfuge de l’opposition, a à son actif les classements de 3é et 4é lors des scrutins présidentiels de 1993 et 2005,avant, à la suite de Mba Abessole, de s’être rangé derrière la candidature du chef de la majorité au pouvoir, feu le président de la république Omar Bongo Ondimba, qui a été investi comme candidat du PSD à la présidentielle Search présidentielle de 2008.L’actuel ministre en charge de l’enseignement professionnelle et technique, a pour épine dorsale de son projet de société « la provincialisation », projet politique qui met un accent particulier sur le développement de l’arrière pays.

D’autres moyennes et petites pointures se sont également invité à la danse, dont trois hommes d’église, pasteurs Ernest Tomo qui s’était retiré de la course en 2008 au profit du candidat Bongo Ondimba, avant de bénéficier à l’issue du vote, des prorogatifs du directeur de cabinet du chef de l’Etat ; pasteur George Bruno Ngoussy de l’église internationale de Nazareth et par ailleurs directeur général de la chaine de radio et télévision qui porte le nom de son église, outre la prophétesse Ayo, pasteur principale de l’église centre chrétien de la victoire.

Des acteurs de la société civile ne sont pas en reste, l’on cite notamment Yvette Nguévilo Rekagalt, ancienne présidente du mouvement gabonais pour le bien être familial, Jean Ntoutoume Ngwa, président directeur général du groupe IBA, Victoire Lasseny Duboze, ancienne présidente de l’union des femmes du parti démocratique gabonais le PDG au pouvoir, mais qui s’engage en candidate indépendante. Jean Charles Rapotchombo, ancien président du club ‘’cercle omega’’ s’invite aussi à la course, bref ,la liste est loin d’être exhaustive.

Toute fois, l’opinion reste dans l’attente de la désignation du favori du PDG, la formation au pouvoir , un favori qui devrait être connu le week end prochain à l’issue du congrès extraordinaire de cette formation politique .

Autre attente, la rupture du silence par les deux principaux leaders de l’opposition Pierre Mamboundou Mamboundou et Zacharie Myboto, ancien baron du parti au pouvoir qui a rejoint officiellement l’opposition a l’approche de la présidentielle Search présidentielle de 2008.

Une somme de candidatures annoncées qui doivent passer au tamis de la cour constitutionnelle, avant l’assaut final qui doit intervenir au plus tard le 6 septembre prochain.

 
 
4598 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 15/07/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login