Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Le Président Vieira tué ce lundi matin à Bissau
 
::Koaci.com: Joao Bernardo Vieira::

Le président bissau-guinéen Joao Bernardo Vieira a été tué tôt lundi par des militaires Search militaires selon le responsable des relations extérieures de l'armée, Zamura Induta.
"C'était l'un des principaux responsables de la mort de Tagmé", a accusé ce responsable militaire.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Vieira avait échappé à des tirs à l’arme lourde dirigés vers sa résidence à Bissau, la capitale, par des soldats mutins, la garde militaire du président avait répliqué immédiatement.

L'annonce de sa mort intervient quelques heures après celle du chef d'état-major des forces armées de Guinée Bissau, le général Tagme Na Waié, qui avait été blessé dimanche soir dans l'explosion d'une bombe au quartier général des forces armées. Des tirs à l'arme automatique et des explosions de roquettes ont été entendues dans la capitale bissau-guinéenne, dans la nuit de dimanche à lundi, après l'annonce de la mort du général Na Waié.

Le Premier ministre bissau-guinéen Carlos Gomes Junior avait réuni en urgence ce lundi matin le gouvernement après l'attentat et il avait créé une cellule de crise pour «suivre la situation».

Le 23 novembre 2008, un groupe de militaires Search militaires avaient mené une attaque, de nuit, contre la résidence du président Vieira, qui avait fait deux morts au sein de sa garde.

Joao Bernardo Vieira avait été élu président le 24 juillet 2005, accédant à la plus haute fonction le 1er octobre suivant. Il revenait au pouvoir six ans après en avoir été évincé à l'issue de la guerre civile qui a embrasé le pays
 
 
3877 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 02/03/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions ADiomhouphouetiste
 
Encore une lâchèté des militaires toujours responsables pour moi de la descente aux enfers de la JEUNE DEMOCRATIE balbutiante en Afrique.Cet assassinat illustre l'immaturité et l'incapacité des autorités politico-militaires à sauver et maintenir cette democratie pourqu'enfin l...
Encore une lâchèté des militaires toujours responsables pour moi de la descente aux enfers de la JEUNE DEMOCRATIE balbutiante en Afrique.Cet assassinat illustre l'immaturité et l'incapacité des autorités politico-militaires à sauver et maintenir cette democratie pourqu'enfin l'Afrique trouve le chemin du developpement et du changement.
 
 
Read more
See his contributions oscar48
 
 Cet assassinat est une mauvaise publicité faite à notre continent qui tarde à trouver ses marques en matière de démocratie. La Guinée-Bissau, ce petit pays n'a pas besoin d'une telle telle image. L'autre leçon,c'est le problème posé par la longévité au pouvoir dans certains de n...
 Cet assassinat est une mauvaise publicité faite à notre continent qui tarde à trouver ses marques en matière de démocratie. La Guinée-Bissau, ce petit pays n'a pas besoin d'une telle telle image. L'autre leçon,c'est le problème posé par la longévité au pouvoir dans certains de nos états: le défunt président aurait dirigé ce pays de 1980 à 1999 et en seraitt redevenu président en 2005 jusqu'à sa mort,ce jour. Disons que c'est le sort qui l'a voulu, ainsi mais s'il avait évité son come-back à la tête de son pays, les choses se seraient passées autrement.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login