Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Port Gentil la rebelle
 
::Koaci.com Libreville :: André Mba Obame a été le premier à se rendre en campagne Search campagne dans la capitale économique réputée rebelle::

La capitale économique du Gabon, port gentil et la province de l’Ogooué Maritime en général dans laquelle elle se trouve , sera pour de nombreux candidats en lice pour la présidentielle anticipée du 30 venir, et principalement pour le candidat du parti démocratique gabonais au pouvoir, l’une des principales localités qui ne seront pas faciles à dompter, à côté de la province du Woleu Ntem dans l’extrême nord du pays, et ses principales villes que sont d’Oyem et Bitam, des localités qui constituent depuis plusieurs années en dépit des périodes d’accalmie, les principaux creusets des forces de résistance au pouvoir de feu le président Omar Bongo Ondimba.

Des villes, dont sont issus les principales figures qui continuent d’incarner l’opposition gabonaise en dépit de leur rappel à dieu, citons, pour le compte de la localité de Bitam dans l’extrême nord du pays, de feu Simon Oyono Aba, une figure emblématique de l’opposition de la première heure du système Bongo, pionnier du Mouvement de Redressement National MORENA, parti politique dont les leaders furent arrêtés dans les années 1980 pour avoir osé sous le règne du monopartisme, organisé une marche de protestation contre le régime en place, mouvement baptisé ‘’la marche de la gare routière’’.

C’est encore cette localité du nord du pays, le Woleu Ntem, qui par des moyens mystiques, c’était permis de clouer au sol pendant plusieurs heures l’hélicoptère présidentiel d’Omar Bongo Ondimba en dépit de l’expertise avéré des mécaniciens sollicités pour les besoins de la cause, appareil volant qui n’a pu gagné à nouveau le ciel, qu’après que des sages de la localité soient revenu à des meilleurs sentiments. Le trait frondeur de la province du Woleu Ntem s’était encore signalé dans les années 1990, avec le retour du pluralisme politique, qui avait fait basculer cette partie du pays dans l’opposition, avant sa reconquête par le PDG au pouvoir.

Port gentil est rentré dans l’histoire des villes rebelles, avec l’assassinat dans les années 1990 à Libreville, de l’opposant issu de cette partie du pays, feu Joseph Redjambé, retrouvé froidement abattu dans une chambre d’hôtel, établissement hôtelier qui a été dans les jours qui ont suivi le drame, complètement incendié. Port gentil Search Port gentil est depuis lors, encré dans l’opposition pure et dure, mettant à feu dans les années 1990 tous les symboles du régime Bongo. Trois plus tard après le drame rédjambé, le PDG au pouvoir a payé au prix fort la colère des portgentillais, lors de la première élection pluraliste de 1993, durant laquelle feu Omar Bongo Ondimba s’est vu lancé dans sa direction un barre de fer en pleine figure, lors de son arrivée à port gentil pour l’animation d’un meeting. Colère des portgentillais qui fut poussée à l’audace, au point de faire porter à des chiens des tee shirts à l’effigie de feu Omar Bongo Ondimba.
Si la ville d’Oyem et la province du Woleu Ntem en général restent à conquérir, la ville de Port Gentil, la capitale économique reste ce pendant un acquis certain pour Pierre Mamboundou, candidat investi à la présidentielle avenir par une alliance de cinq formations politiques, dont le groupe politique Mouvement National des Bâtisseurs de de maître Séraphin Ndaoh Réngombo, qui a confirmé aux dernières élections locales son emprise dans la province de l’Ogooué Maritime, mettant à mal malgré son engagement en indépendant, des formations politiques fortement implantées tant de l’opposition que du pouvoir.

Port Gentil la rebelle, sera l’une des marches les plus difficiles à franchir au cours de la prochaine présidentielle par la formation au pouvoir, le parti démocratique gabonais PDG, à qui les durs de la ville conditionneraient déjà le déploiement d’équipes électorales, à la présence physique de Joseph Redjambe comme directeur de campagne Search campagne du candidat investi par cette formation politique.

Alors qu’André Mba Obame, candidat indépendant issu du PDG, a été le premier à passer l’épreuve du meeting à Port Gentil, et que d’autres s’y apprêtent, bon nombre de gabonais reste persuadé que le candidat du PDG, Ali Bongo, n’aura le courage de se rendre en personne dans la capitale économique du Gabon craignant des débordements nuisibles à sa campagne Search campagne électorale.
 
 
4590 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 30/07/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login