Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Plus de sac plastique au Gabon
 
::Koaci.com Koacinaute:: La direction de Koaci.com rapelle qu'un "Koacinaute" est un membre inscrit sur notre site (lien:"inscrit toi" page d'accueil), libre de poster article, débat, vidéo et son une fois un compte crée (accessible à tous).::

Communiqué de H2O GABON concernant l’interdiction d’importation et d’utilisation de sacs plastiques Search sacs plastiques au GABON.

En réponse aux différentes interviews et commentaires diffusés dans l’AFP, l’Union et Jeune Afrique, sur le sujet de l’interdiction des sachets plastiques au Gabon, H2O GABON, ONG Environnementale basée à Port Gentil, souhaite apporter des réponses et rappeler les définitions communément admises par les milieux scientifiques environnementaux ...

Cela fait maintenant une semaine que le Gabon a interdit les sacs plastiques, mais depuis 2007, H2O GABON milite pour cette décision. En effet depuis Septembre 2007, l’O.N.G. H2O GABON a effectué une enquête sur les sachets plastiques sur toute l’étendue de la Commune de la ville de Port-Gentil. Cette enquête s’est terminée en Mai 2008, après la visite de plus de 830 magasins, boutiques, échoppes et utilisateurs courants de sachets plastiques. Les conclusions : plus de 20 millions de sachets plastiques tous modèles sont utilisés annuellement, avec une forte proportion de petits sacs noirs, et ces derniers finissent leur cycle de vie dans nos ordures ménagères. Les résultats des travaux de H2O GABON ont été partagés avec Monsieur le Maire de la Ville de Port-Gentil en 2008. Des propositions ont été faites pour essayer de remédier à ce problème environnemental. En 2009, la même enquête a été menée à Minvoul. En Janvier 2010, Monsieur le Maire de Port-Gentil a souhaité réactiver ce dossier environnemental en recevant H2O GABON en audience à son cabinet en présence de certains de ses collaborateurs les plus proches. Il nous faisait part de son intention de prendre un arrêté municipal pour interdire l’utilisation des sacs plastiques Search sacs plastiques sur l’étendue de la Commune de la ville de Port-Gentil, comme nous lui avions suggéré en 2008/2009. En Février 2010, Monsieur le Maire s’est entretenu avec les opérateurs économiques de la ville Port-Gentil. En attendant de pouvoir fabriquer sur place ces sachets, une société de la place qui possède les capacités financières de gérer des achats en masse, a souhaité s’engager dans la distribution de sachets biodégradables et compostables. Ces discussions de partenariat entérinent les ambitions des trois parties. Elles se concrétiseront par la signature de conventions dans les tous prochains jours, sur la Protection de l’Environnement par le remplacement des sachets plastiques par des sachets biodégradables et compostables. Faisant suite à la déclaration finale du Conseil des Ministres qui s’est tenu à Port-Gentil en Mars 2010, Monsieur le Président de la République Ali Ben BONGO ONDIMBA avait fait sienne cette idée d’interdiction des sacs plastiques Search sacs plastiques et de l’étendre à tout le Gabon pour le bonheur du plus grand nombre, même si cette décision va modifier les comportements des utilisateurs.


Nous vous livrons ci-dessous un condensé de l’état de l’art dans ce domaine afin d’éclairer le lecteur, sur les différents types de sacs et les modes de recyclage :

Par sacs ou sachets plastiques conventionnels, ce sont des sacs en plastique issus de l’industrie pétrochimique, à base de polyéthylène ou de polyuréthane, dont le temps de dégradabilité et de pollution Search pollution peut aller de 100 ans à plus de 400 ans. Le recyclage de ces sacs est très marginal voir anecdotique, surtout en terme d’écobilan : ce n’est qu’un prolongement de la durée d’utilisation soit en fabriquant des sacs de transport de courses (Style cabas) soit en les transformant en pavés pour les chemins ou les routes...

Par sacs ou sachets plastiques oxo-dégradables ou *oxo-biodégradables, ce sont des sacs en plastique identiques aux sacs ci-dessus auxquels on ajoute un additif qui accélère la fragmentation, ainsi il peut y avoir des substances intermédiaires pendant la dégradation qui sont toxiques. Il existe ainsi des sacs dits «oxo-dégradables ou *oxo-biodégradables» mais qui sont conçus avec du plastique fragmentable : c’est en fait un plastique classique auquel on a rajouté un fragmentant ou un additif. Il se transforme en confettis de polyéthylène qui ne sont évidemment pas du tout biodégradables. En outre, l’agent fragmentant contient des métaux lourds et des lytiocarbonates ou des molécules chimiques organiques plus ou moins toxiques. Autant dire que l’on n’a aucun intérêt à utiliser ce type de produit si ce n’est son prix est moins élevé qu’un produit compostable (il y a donc tromperie sur la marchandise...). * le terme oxo-biodégradable parfois utilisé par les fabricants n’est pas conforme à la norme de biodégradabilité, du fait de l’écotoxicité de ces sacs.

Par sacs ou sachets biodégradables et compostables, ce sont des sacs uniquement composés par des provendes et des résidus de l’agriculture biologique sans O. G. M. (fécule de maïs, gluten de blé ou amidon de pomme de terre), cette matière première est communément désignée par l’appellation BIOPLAST (pour bio plastique). Du fait de l’utilisation de cette matière première sans O. G. M., les bactéries chargées de la dégradation et du compostage du produit ne consomment aucun polluant. Ceci permet d’amender les sols avec un substrat riche.

Pour savoir si un produit biodégradable est toxique ou non, on suit un protocole bien précis. Pour faire des tests de biodégradabilité et de compostabilité réussis, on fait pousser des plantules d’orge sur des produits dégradants. Ces plantules sont censées se développer. Si ce n’est pas le cas, c’est que ces produits contiennent des éléments phytotoxiques et qu’ils sont toxiques pour les plantes. Pour connaître l’écotoxicité d’un produit, on le biodégrade dans un milieu aquatique avec des daphnies qui sont des petits animaux que l’on donne à manger aux poissons rouges. Ces animaux sont très sensibles à la moindre pollution. Donc en présence d’une pollution Search pollution écotoxique, elles ne se développent pas et meurent. Ce sont des tests qui sont utilisés pour savoir si un produit est biodégradable et compostable. Car pour être sûr qu’un produit biodégradable est non toxique, il faut qu’il soit compostable.
Les produits compostables sont dégradés de manière entièrement naturelle par des micro-organismes : champignons microscopiques et bactéries. Ils se décomposent ainsi naturellement et il n’y a donc pas d’incinération des déchets. « Il faut savoir que l’incinération est polluante ! Elle rejette dans l’Environnement des PCB, des dioxines et des métaux lourds vaporisés cancérogènes et tératogènes. La pollution Search pollution provoquée par les incinérateurs, est surtout liée à la production de dioxines que l’on retrouve dans le lait et la viande. C’est par ingestion que la contamination se fait. La contamination par l’air est moins importante ». Un produit compostable est donc un produit qui n’a aucun impact négatif sur l’Environnement. De plus, les produits compostables permettent d’enrichir les cultures en humus en se dégradant. L’humus, parfois nommé terre végétale, désigne la couche supérieure du sol créée et entretenue par la décomposition de la matière. Les produits compostables permettent d’obtenir un humus sein, sans métaux lourds, sans intermédiaires de biodégradation toxique, en bref un produit « clean ». Cet humus peut être utilisé pour l’agriculture et le jardinage. Enfin, il faut savoir que le compostage collectif coûte 4 fois moins cher que l’incinération des déchets. Il demande juste un tri supplémentaire des matières organiques des ménages et des industries et l’utilisation de sacs 100 % biodégradables et 100 % compostables.

Un dernier mot, les seules certifications reconnues biodégradables et compostables sont :
1. Le logo OK-COMPOST qui certifie la compostabilité du produit. On le trouve par exemple dans les soufflets des sacs biodégradables Search sacs biodégradables que l’on peut trouver en magasin. Cette certification est attribuée par un organisme certificateur indépendant basé à Bruxelles.
2. L’AIB-Vinçotte, et international, il vérifie que la norme N13432 européenne de biodégradabilité et de compostabilité est respectée.

Concernant les 2 entreprises qui exercent dans la plasturgie au Gabon, ces dernières nous ont contactées en Mars/Avril 2010. Notre réponse a été identique aux éléments ci-dessus:

1. Kaba Plastic et leur projet de collecter les sacs plastiques. Cela va dans le bon sens pour les millions de sacs plastiques Search sacs plastiques qui polluent la Nature, et qui s’accumulent depuis une vingtaine d’années. Cependant, vouloir transformer leurs déchets en sacs poubelles est peu crédible, d’autant que le remplacement des sacs plastiques Search sacs plastiques par des sacs biodégradables Search sacs biodégradables et compostables vaut aussi pour les sacs poubelles. Kaba Plastic doit donc transformer ces déchets de sacs plastiques Search sacs plastiques en autre chose et d’envisager de passer aux sacs biodégradables Search sacs biodégradables et compostables...
2. SG Plast, leur projet de remplacer les sacs plastiques Search sacs plastiques par des sacs plastiques Search sacs plastiques « oxo-dégradables » est un non sens au plan écologique et de la préservation de l’Environnement, d’ailleurs les explications se trouvent dans les éléments ci-dessus...

Comme le disait un homme politique contemporain," ne nous demandons pas ce que peut faire notre pays pour nous, mais demandons nous ce que nous pouvons faire pour notre pays".


H₂O Gabon : Association Environnementale à but non lucratif, B. P. 1991, Port-Gentil (GABON) Courriel : h2ogabon@yahoo.fr Tél 00 241 06 26 25 66 00 241 07 53 77 70
 
 
7659 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 07/07/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login