Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Paul Biya ordonne une enquête sur le décès du journaliste Bibi Ngota
 
::Koaci.com Yaondé:: L'écho de ce drame semblerait contraindre Paul Biya Search Paul Biya (ph) à l'action::

Dans une « déclaration spéciale » rendue publique hier, sur les ondes de la radio gouvernementale, la Crtv, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, a révélé que Paul Biya Search Paul Biya vient d’ordonner une commission d’enquête judiciaire pour établir les responsabilités dans le décès Search décès du directeur de publication du bihebdomadaire « Cameroun Express Search Cameroun Express », décédé dans la nuit du 21 au 22 avril, dans des circonstances non encore élucidées, à la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé.

La première sortie du ministre dans le cadre de cette affaire remonte au vendredi 23 avril. Il expliquait alors aux nombreux journalistes venus aux nouvelles, au cours d’une conférence de presse prestement organisée au sein de son département ministériel, les motifs de l’interpellation des journalistes qui étaient avec Bibi Ngota, la procédure qui a conduit à leur incarcération et leurs conditions de détention.

Manifestement, ces explications ne sont pas passées dans l’opinion publique nationale et internationale. Parce que, malgré ces explications qu’il a voulues convaincantes, des leaders d’opinion et des organisations de journalistes non seulement sont restés sur leur position selon laquelle ces journalistes ont été interpellés dans le cadre de leur profession, mais sont passés à l’étape supérieure. Le Comité pour la protection des journalistes (Cpj), une organisation basée à New-York, a écrit au président de la République du Cameroun pour demander que toute la lumière soit faite sur cette histoire. Et la lettre a été copiée à nombre d’organisations internationales partenaires du Cameroun.

Scepticisme

Sur le plan interne, outre les positions constantes de la presse dont le ton général est au scepticisme quant à la bonne foi du gouvernement, les partis politiques, notamment le Social Democratic Front (Sdf), à travers le vice-président de son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, Jean Michel Nintcheu, a demandé outre une commission d’enquête indépendante, la démission du secrétaire général de la présidence de la République.

Il est rare que Paul Biya Search Paul Biya réagisse aussi promptement, en ordonnant une commission d’enquête après le décès Search décès d’un détenu de droit commun en prison. Ce qui a obligé le ministre de la Communication à revenir au devant de la scène. Pour expliquer, une fois de plus, ce qu’il a largement défendu tout au long de la conférence de presse de la fin de semaine. C’est-à-dire que ces journalistes sont poursuivis pour délit de droit commun. Et non pour « délit de presse ». Mais l’implication du premier camerounais peut être une indication.
 
 
3234 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 28/04/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login