Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Ould Abdel Aziz crédité de 52 % des suffrages, l’opposition conteste
 
::Koaci.com::Ould Abdel Aziz crédité de 52 % des suffrages, l’opposition conteste::

Mohamed Ould Abdel Aziz l’auteur du putsch du 6 août 2008 avait prédit sa victoire pour l’élection présidentielle du 18 juillet dernier. Le verdict des urnes lui crédite de 52 % des suffrages.

Cela revient à dire que l’ex- putschiste sera élu à la tête de la Mauritanie. Cependant, quatre candidats à cette élection ont rejeté les résultats proclamés partiellement, par les bureaux de vote. Ils assimilent ce qui s’est passé à une mascarade de chiffres donnant Ould Abdel Aziz vainqueur au premier tour. Il s’agit de Ahmed Ould Daddah, Messoud Ould Boulkheir, Ely Ould Mohamed Vall et Hamadi Ould Meimou. Pour eux, ces résultats constituent une tentative de légitimation du putsch. Ceci dit, ils parlent, dans un communiqué conjoint qu’ils ont signé, de « manipulation du fichier électoral, de l’utilisation de l'autorité publique et des moyens matériels et humains de l'Etat, de la corruption et l’achat des voix, la falsification de cartes d'identité et de cartes d'électeurs, l’achat et la confiscation des pièces d'identité des électeurs». Conscients de tout cela, ces candidats malheureux rejettent « catégoriquement ces résultats fabriqués » et ils appellent la communauté internationale à désigner une commission d'enquête pour jeter la lumière sur «cette déviation du processus électoral en Mauritanie».

En outre, ils appellent également toutes les instances compétentes, notamment la Ceni, le ministère de l'intérieur et le Conseil constitutionnel à refuser de valider cette élection qu’ils qualifient de putsch électoral, tout en demandant au peuple mauritanien de «se mobiliser pour mettre en échec cette tentative de confiscation» de sa volonté.

Quelque 1.264.670 électeurs mauritaniens ont voté samedi pour choisir leur futur président, dans un scrutin qui devra, en principe, mettre fin à la crise issue du coup d’Etat du 6 août dernier dans ce pays. Le taux de participation est estimé à 60 %.

Le scrutin a été disputé par 9 candidats dont l’ex président du Haut conseil d’Etat qui a pris le pouvoir le 6 août, le général Mohamed Ould Abdelaziz, chef de file de l’opposition, Ahmed Ould daddah et le président de l’Assemblée nationale, Messoud Ould Boulkheir.

 
 
3553 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 20/07/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login