Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Organismes multicellulaires de plus de 2 milliards d’années.
 
::Koaci.com Libreville::

La découverte faite au sud-est du Gabon, dans un site fossilifère Search fossilifère de la ville de Franceville, vient secouée la donne conventionnelle qui attribue les premières formes de vie complexes à 600 millions d’années environ.

Au départ parti pour des recherches axées sur une espèce végétale particulière dans la région, le paléo environnement, l’équipe de chercheurs Search chercheurs du centre national pour la recherche scientifique et technologique au Gabon, et de l’université de Poitiers en France, coordonnée par le géologue Abderrazak El Albani, a fini par marquer un arrêt sur une curiosité multicellulaire, dont les résultats de laboratoire font remonter l’origine à 2,1 milliards d’années. Des résultats scientifiques qui ont été officiellement publiés en ce début de mois de juillet, à la une de la revue scientifique britannique, Nature.

Ce sont plus de 250 fossiles de 7 millimètres à 12 cm de longueur, qui sont passés au microtopographie X, un scanner tridimensionnel à haute résolution ultra perfectionnée, qui a notamment permis de reconstituer des échantillons dans leurs trois dimensions, outre le fait de fournir des informations sur leur degré d’organisation interne.

Ces organismes qui vivaient en colonies, soit plus de 40 spécimens au demi-mètre carré, ont été localisés en milieu marin peu profond, de 20 à 30 mètres, le tout, soumis à l’influence des marrées, des vagues et des tempêtes.

D’où la curiosité que suscite actuellement le bassin gabonais, en plus de la volonté affichée par les chercheurs, de procéder à une étude comparative de l’histoire de l’oxygénation de la terre et de la minéralisation des argiles, au regard des thèses qui justifient cette longévité jamais égalée, au fait d’avoir probablement bénéficié de l’augmentation significative mais temporaire de la concentration en oxygène dans l’atmosphère.

Au regard de ce qui s’invite désormais au prestigieux rang de pépinière de l’humanité, les scientifiques exhortent les autorités gabonaises à protéger ce site.

 
 
3996 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 06/07/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login