Logo Koaci
 
 
 
Nigeria : Fuite de cerveaux, un ministre se prononce sur le cas des médecins et se fait critiquer
 
Dr Chris Ngige (ph)

© koaci.com– Mercredi 24 Avril 2019 – Le ministre nigérian du Travail et de l'Emploi, Dr Chris Ngige, a déclaré que les médecins qui veulent quitter le pays à la recherche de pâturages plus verts sont libres de le faire, car le pays dispose d’assez de personnel médical.

Le ministre Ngige a fait cette déclaration dans une émission sur la chaine Channels Television au moment où il répondait à une question portant sur la fuite des cerveaux et sur le recrutement délibéré de médecins nigérians par les ambassades étrangères au Nigéria au détriment du secteur de la santé du pays.

Dans sa réponse, le ministre Ngige, qui est un médecin de profession, a déclaré qu'il n'y a rien de mal à ce que des médecins quittent le pays, car ils continueront par envoyer des devises étrangères dans leur pays, ce qui pourrait faire croître l'économie nationale.

Toutefois sur la question précise sur la fuite des cerveaux, le ministre nigérian du Travail a fait savoir n’être pas soucieux à propos des médecins qui quittent le pays et a ajouté que « Nous avons du surplus. Si vous avez des surplus, vous exportez. C'est arrivé il y a quelques années ici. Des professeurs indiens m'avaient enseigné la chimie et la biologie au collège ».
Les propos tenus par le ministre Ngige ne sont pas d’avis avec certains nigérians qui ont émis des réserves.

Pendant qu’un internaute @iamperfkt a fait observer sur Twitter que « Les pays développés gardent les leurs [médecins], nous autres perdons les nôtres. Et l’ironie est que vous êtes traités à l’étranger par nos meilleures médecins pendant que les pauvres souffrent ici », un autre du nom de @ Fayotomotyfe a publié que « Ha! Mais qui a-t-on offensé dans ce pays? Nous avons suffisamment de médecins, mais leur président a passé une bonne partie de son mandat en dehors du Nigéria pour se faire soigner ».

En dehors de cette déclaration et de ces réactions, il y a lieu de souligner que le Nigéria est considéré comme l’un des pays les plus touchés au monde l’émigration des médecins.

Selon le ministre nigérian de la Santé, Isaac Adewole, le Nigéria compte un médecin pour 5 000 habitants sur une population estimée à plus de 180 millions d'habitants, contre un sur 600 personnes recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé.

Il y a 72 000 médecins inscrits auprès du Conseil médical et dentaire du Nigéria mais plus de la moitié de ce nombre exerce leur profession hors du pays.
Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
4567 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 24/04/2019
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions
 
KOACI, vous serez au top du top si vous nous donnez quelques infos hors Afrique ou du monde. On va avancer, n'est-ce-pas ? KOACI-Monde, c'est comment comment ?!?!?... Prenez cela comme une doléance. Les Koacinautes toutes tendances confondues (je ne parle pas des animaux b. et as...
KOACI, vous serez au top du top si vous nous donnez quelques infos hors Afrique ou du monde. On va avancer, n'est-ce-pas ? KOACI-Monde, c'est comment comment ?!?!?... Prenez cela comme une doléance. Les Koacinautes toutes tendances confondues (je ne parle pas des animaux b. et ass.) vous en remercieront.
 
 
Read more
See his contributions
 
Je crois pour ma part que le refus de ces médecins nigérians n'est pas catégorique. Il s'agit plutôt des difficultés d'exercer au Nigeria ne particulier et dans nos pays en général qui fait que bon nombre d'entre eux préfèrent rester en Angleterre ou aux USA par exemple. Dans nos...
Je crois pour ma part que le refus de ces médecins nigérians n'est pas catégorique. Il s'agit plutôt des difficultés d'exercer au Nigeria ne particulier et dans nos pays en général qui fait que bon nombre d'entre eux préfèrent rester en Angleterre ou aux USA par exemple. Dans nos pays, le système de paiement fiable est quasi inexistant, les assurances n'existent que pour une minorité etc... Si ces médecins décident de revenir combien de nos frères et sœurs pourront aller dans leur clinique. C'est en d'autres termes, la faillite garantie. On ne peut avancer là ? Nos pays doivent faire un travail préalable avant d'espérer ce retour en masse ou ce non-départ.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login