Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Nigeria : Les dessous de l’état d’urgence au nord Nigeria
 
L’Armée nigériane (ph) au nord du pays

- Nigeria, le 17 Mai 2013 © koaci.com –
Suite à la décision de l’imposition de l’état d’urgence par le Président Goodluck Jonathan Search Goodluck Jonathan dans trois Etats du nord de la république fédérale du Nigeria, une lumière vient d’être faite sur les dessous de cette ultime mesure qui est diversement commentée dans le pays.

Alhaji Bamanga Tukur, le président national du Parti Démocratique Populaire (PDP), le parti au pouvoir au Nigeria, a révélé le mercredi dernier que les groupes terroristes qui entretiennent les interminables crises dans le nord du pays ont conclu un plan sécessionniste afin de créer leur propre Etat.

Pour faire échec à ce projet dira-t-il, le gouvernement a déclaré l'état d'urgence dans les Etats d’Adamaoua, de Borno et de Yobe par souci de maintenir l’unité, la paix et la stabilité au Nigeria.

Alhaji Tukur a fait cette révélation à Abuja, la capitale politique du Nigeria, lors de la réception offerte aux journalistes de l'Etat de Kaduna qui lui ont rendu une visite de courtoisie.

En apportant plus de lumière sur les informations en sa possession, le président national du parti PDP, a fait savoir que « monsieur le Président a pris la dernière option de déclarer l'état d'urgence parce que les terroristes sont de plus en plus audacieux. Ils ont même l'intention de proclamer leur propre l'Etat. Ces choses arrivent parce que beaucoup d'entre nous croyaient que la menace du terrorisme est un problème pour le nord seul ».

Outre l’état d’urgence qui en vigueur dans l’Etat d’Adamaoua, l'Armée nigériane a imposé un couvre-feu du crépuscule à l'aube afin de faire face aux attaques des militants islamistes.

Quand à la constitutionnalité de l’état d’urgence qu’a décrété le Président Goodluck Jonathan, le Sénat nigérian a fixé la date du 21 mai pour se prononcer sur cette affaire. L'article 305 de la Constitution de 1999 prévoit que la proclamation de l'état d'urgence n'a aucun effet à moins que l'Assemblée nationale adopte une résolution soutenue à la majorité des deux tiers du parlement.

Le Senat s’est réuni hier jeudi mais sur les 109 sénateurs seuls 54 ont assisté à la séance. Le président du Sénat, Victor Ndoma-Egba, a déclaré que le retard pris ne va violer la Constitution car le décret n’est pas encore publié dans le journal officiel.

Ce vendredi, KOACI.COM apprend que l’Armée nigériane qui s’est déployée en masse dans le nord aurait pris hier jeudi le contrôle d’un camp d'entraînement de la secte islamiste Boko Haram Search Boko Haram dans la périphérie de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.

Enfin, pour poursuivre la chasse contre les groupes armés, le Président Goodluck Jonathan Search Goodluck Jonathan a ordonné aux Forces Armées Nigérianes de prendre en charge la patrouille aux frontières du pays.

Mensah
 
 
5254 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/05/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login