Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Nigeria: 4 commerçants suspects abbatus par l'armée
 
Un poste frontière entre le Nigeria et le Cameroun -

Nigeria - Le 02 mai 2013 © koaci.com - Quatre commerçants ont été abattus par des militaires nigérians à la frontière entre le Nigeria et le Cameroun parce qu’ils ont été pris pour des membres de la secte islamiste Boko Haram Search Boko Haram qui voulaient se réfugier au Cameroun

Des militaires nigérians basé au poste frontière de Fotokol Search Fotokol qui fait frontière avec le Cameroun à l’extrême nord du pays, a ouvert le feu sur un véhicule transportant quatre personnes qui revenaient du Nigeria après y avoir fait des courses.

Ces hommes à bord de leur véhicule ont reçu l’ordre de s’arrêter, au moment où ils s’apretaient à passer la frontière pour rejoindre le Cameroun voisin.

Ils ne se sont pas exécutés, et ont plutôt accéléré afin de se mettre à l’abri du coter Camerounais, cependant à cause de leur refus d’obtempérer les militaires nigérians ont fait feu, les prenant pour des membres de Boko Haram.

Quatre des cinq passagers sont morts sur-le-champ, le seul rescapé, Emma Moula Ngouma, a été transporté dans un état critique dans un l'hôpital de l'Arrondissement de Makari.

Mahamat Moussa, Maire de Fotokol Search Fotokol et témoin de cette scène a affirmé : «Depuis que Boko Haram Search Boko Haram a commencé à sévir, les militaires nigérians ne font plus confiance à personne. Les personnes qu'on a abattues sont, je pense, des commerçants qui venaient au Cameroun comme d'habitude. Et quand ils ont vu les militaires armés, ils ont roulé aussi vite qu'ils pouvaient pour franchir la frontière et se retrouver rapidement en terre camerounaise.

Leur fuite a éveillé des suspicions chez les militaires nigérians qui ont ouvert le feu sur eux. Ils ont cru, à tort ou à raison, que c'étaient des membres de Boko Haram Search Boko Haram qui voulaient se réfugier au Cameroun»

Ce fait à une fois de plus réveillé les inquiétudes des populations qui subissent au quotidien la fulgurante riposte de l’armée nigérienne face aux attaques de Boko Haram

Selon des riverains, en plus des balles perdues qui endeuillent tous les jours les familles de Fotokol, les patrouilles et les suspicions accrues des militaires nigérians en rajoutent ou climat déjà tendu dans la région.

Nanita
 
 
4223 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 02/05/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login