Logo Koaci
 
 
 
Niger: Affaire de l'opposant Hama Amadou, la cour de justice de la CEDEAO saisie par sa défense
 
Hama-

© koaci.com – Vendredi 21 Avril 2017 -Condamné en mars dernier à un an de prison ferme dans le cadre d’une affaire de trafic présumé de bébés, la défense du principal opposant Nigérien, Hama Amadou, a saisi la cour de justice de la CEDEAO, comme l’a signifié ce vendredi à KOACI.COM , Me François Serres depuis Abidjan où il dit être en mission.

Ce dernier indique dans un document transmis à notre rédaction, que son client est victime de graves violations des droits de l’Homme et en voudrait pour preuves, la violation de son immunité parlementaire, une arrestation illégale, un emprisonnement arbitraire, des accusations imaginaires, une instruction à charge, la violation des règles du procès équitable, la condamnation pour un crime inexistant en droit, des pressions de l’exécutif sur les tribunaux et l’absence de recours devant des juridictions indépendantes.

Face à ce qu’il qualifie d’arbitraire délibérément organisé contre l’ex premier ministre, car selon lui, il ne disposerait plus d’aucun recours dans son pays , la victime a donc préféré avoir recours à la Cour Des Droits de l’Homme de la CEDEAO.

L’avocat a relevé en quelques points les différentes violations des droits de l’homme subit par l’ex chef du parlement qu’il a porté devant la juridiction régionale. Notamment, « L’arrestation du Président de l’Assemblée Nationale Hama Amadou en dehors de toute procédure contradictoire et sans garanties procédurales ; Sa détention sans motifs ou soupçons plausibles et raisonnables pouvant la justifier ; Une arrestation et une détention mise en œuvre sans présentation devant un magistrat et dans un bref délai ; Un dossier vide de toute charge à l’origine, manipulé par les services nigériens postérieurement à la mise en cause du Président Hama ; Des poursuites sans fondement légal en l’absence d’incrimination possible des faits reprochés ; L’absence de tout procès équitable à défaut d’être poursuivi devant un tribunal impartial et indépendant, notamment à raison de l’immixtion de l’exécutif sur la conduite de la procédure ; Une condamnation prononcée en violation de toutes les règles de procédure, dans le seul but d’empêcher le Président Hama de concourir lors de la prochaine élection et qui le prive de fait de tout droit au recours sauf à accepter une nouvelle incarcération ; L’atteinte portée pour de bas motifs politiques aux principes et droits qui protègent la famille, le couple et leurs enfants. »

Sept juges de la Cour de Justice de la CEDEAO Search CEDEAO devraient se prononcer ce vendredi à Abuja, sur la condamnation d’Hama Hamadou pour trafic présumé de bébés, a fait savoir sa défense.

Donatien Kautcha, Abidjan
Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

 
 
2527 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/04/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login