Logo Koaci
 
 
 
Mozambique-Afrique du Sud : Scandale de la dette «cachée», la liberté provisoire refusée à Manuel Chang
 
Manuel Chang

© Koaci.com- Samedi 16 Février 2019 – La justice sud -africaine a refusé d’accorder la liberté provisoire à l’ex ministre mozambicain Manuel Chang Rechercher Manuel Chang , par crainte de fuite .

« Je ne peux pas accorder de liberté sous caution au requérant [Manuel Chang, ndlr] car cela ne servirait pas les intérêts de la justice », a déclaré le 15 février la juge Sagra Subroyen à la fin de audience au tribunal de Kempton Park, près de Johannesburg.

La juge a estimé qu’il serait risqué de lui accorder la liberté provisoire , car il pourrait tout de même prendre la fuite même si son passeport a été confisqué.

Arrêté fin Décembre en Afrique du Sud , l’ex ministre Manuel Chang Rechercher Manuel Chang est accusé d’avoir autorisé trois sociétés publiques à contracter des prêts secrets pour l'achat d'une série de navires, notamment militaires.

Un audit a révélé que 500 millions de dollars avaient été cachés au parlement et détournés, 200 millions ayant servi à des pots de vins .

Au Mozambique , la police a arrêté cinq haut responsables dont l’ancien directeur des renseignements, et l’assistante de accusés d’avoir touché de l’argent dans l’affaire de la dette cachée, qui a plongé le pays dans une crise économique.

KOACI
 
 
5261 Visite(s)    1 Commentaire(s)   Ajouter le : 16/02/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions SRIKA BLAH
 
Oui...il est très facile de fuir en Afrique. Comment voulons nous que l'Afrique change ? Nous accusons tout temps les puissants pays d'etre les causes de nos malheurs et pourtant nous sommes les fossoyeurs de notre continent
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter