A
HOME
I
NEWS
        Politique
        Sociéte
        Sport
        Economie
        Culture
        Technologie
        Tribune
        Evenementiel
        Santé
V
VIDEO
M
MUSIC
K
KOACINAUTE
 
 
Côte d'Ivoire
Burkina Faso
Gabon
Congo
Sénégal
Bénin
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burundi
Cameroun
Cap-Vert
Centrafrique
Congo (RDC)
Djibouti
Erythrée
Ethiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée Bissau
Guinée Equato
Kenya
Lesotho
Libéria
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Namibie
Niger
Nigeria
Ouganda
Rwanda
Sao Tomé
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Swaziland
Tanzanie
Tchad
Togo
Zambie
Zimbabwe
Algérie
Comores
Egypte
Maroc
Tunisie
Libye
Afrique
Soudan du sud
Cedeao
Monde
 
 
Sénégal: Processus électoral, pouvoir et opposition pas d'accord sur le profil au ministère de l'intérieur
 
Sénégal    Politique
 
 
 
Macky Sall

©koaci.com-Jeudi 1er Février 2018- Les Sénégalais sont convoqués aux urnes le 24 février 2019 pour les besoins de la présidentielle . Mais déjà, pouvoir et opposition ne parviennent pas à parle le même langage sur le profil de l’organisateur des élections, comme relevé par KOACI.COM.

Depuis Addis où il prenait part au sommet de l’Union Africaine, le Président sénégalais Macky Sall avait égratigné son opposition , lui faisant savoir qu’il ne prendrait pas un militaire pour en faire un ministre de l’intérieur. «Si c’est cela leur attente, c’est une peine perdue », avait déclaré le président Macky Sall .

Une déclaration qui n’a pas trop attendu pour trouver réponse. En effet, la réplique de l’opposition suite à la sortie du président Macky Sall ne s’est pas fait attendre.

En conférence de presse, hier, les organisateurs membres de l’initiative pour les élections de démocratiques ont répliqué à la charge du Président Sall, lui indiquant que son souci n’a jamais fait partie de leurs demandes.

« Nous n’avons jamais demandé qu’un militaire soit nommé au ministère de l’intérieur. Maintenant, je ne sais quoi fait allusion le Président Macky Sall . L’initiative n’a jamais dit qu’il fallait un militaire à la tête du ministère de l’intérieur », a répondu Mamadou Lamine Diallo leader de l’ opposition .

Pour mémoire dans le passé, d’anciens généraux de l’armée ont eu à occuper le poste de ministère de l’intérieur. Le Président Abdoulaye Wade qui en avait ainsi décidé voulait un processus électoral apaisé.

Sur un autre registre, les organisations membres de l’initiative pour les élections démocratiques assurent que leur marche prévue le 09 février prochain pour dénoncer « des violations sur la démocratie sénégalaise », se tiendra.

Ils ont averti les autorités qu’ils n’accepteront pas que leur manifestation fasse l’objet d’une interdiction ou encore d’une répression.

SDN, Dakar


L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici) Ou

Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
 
 
5356
Vue(s)
 
Author : SDN
 

Chargement...

A voir aussi
Voir+
 
 
 
Vous aimez notre contenu?
 
* Stay connected via our newsletter
 
 
KOACI.COM
l’Info au Coeur de l’Afrique
 
koaci.com Média panafricain indépendant gratuit sur le net. Nous sommes dans 11 pays avec plus de 19 journalistes. Koaci.com c'est l’Info au Coeur de l’Afrique
 
KOACI.COM © Copyright 2008 - 2016 DELLF - All rights reserved
 
  
 
 
 
Contacts | +225 08 85 52 93 - contact@koaci.com