Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
LIBYE : Abou Zeid Omar Dorda apparait dans une cage métallique au tribunal de Tripoli !
 
Abou Zeid Omar Dorda (ph) ouvre le bal des procès des ex cadres du régime déchu de Mouammar Kadhafi

LIBYE - TRIPOLI LE 5 JUIN 2012 - KOACINAUTE - La justice libyenne a démarré avec Abou Zeid Omar Dorda Search Abou Zeid Omar Dorda ce mardi au tribunal de Tripoli la série des procès des anciens cadres du régime de Mouammar Kadhafi.

A la surprise général, à l'image de l’égyptien Moubarak, l'ancien chef du renseignement extérieur est apparu dans le tribunal de Tripoli derrière une cage métallique a nié les six chefs d'accusation, dont celui de fusillade mortelle de manifestants avant la chute du régime de Kadhafi .

Le procès, à la demande des avocats de Dorda a été renvoyé au 26 Juin prochain pour des raisons de temps supplémentaire d'étude du dossier en vue de la défense de l'accusé.

M. Dorda a été arrêté en septembre 2011, un mois avant la mort de Kadhafi, il est arrivé au tribunal vêtu d'un uniforme bleu de la prison et en béquilles.

Cet ancien homme fort du régime déchu est en autre accusé d'avoir ordonné aux forces de sécurité de tirer des balles réelles dans la tête et les poitrines de civils et d'avoir armé son groupe ethnique dans le but d'inciter à la guerre civile au cours des sept mois de la crise libyenne.

Son avocat a cependant déclaré aux journalistes qu'il avait foi en la tenue d'un procès équitable.

Rappelons qu'Abou Zeid Omar Dorda fut l'un des partisans les plus fidèles de Kadhafi. En avril 2011, il avait pris d'assaut la télévision d'Etat pour taire la rumeur d'une défection à Mouammar Kadhafi.

Notons que deux autres personnages clés du régime Kadhafi sont recherchés pour crimes de guerre présumés par la Cour pénale internationale (CPI). Son fils Saif al-Islam, qui est maintenu en garde à vue en Libye, et Abdallah al-Senoussi, l'ex- chef du renseignement militaire.

La Libye refuse de les livrer à la CPI en insistant fermement sur le fait que ces derniers soient jugés par un tribunal libyen.

Rappelons que M. Senoussi, arrêté en Mauritanie en Novembre dernier, a aussi été accusé d'avoir pénétré illégalement dans un pays ouest-africain.

Nanita
 
 
6092 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 05/06/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login