Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Liberia: Présidentielle, le président du NEC rejette les accusations de fraudes mais émet une éventualité, retour de Weah du Nigeria
 
Jérôme Korkoya,

© koaci.com– Jeudi 26 Octobre 2017 – Jérôme Korkoya, le président de la Commission électorale nationale (NEC) au Liberia a réfuté des allégations selon lesquelles les élections du 10 octobre dernier ont été entachées de fraudes mais toutefois laissé entendre que le vote pourrait être repris si la Cour Suprême Search Cour Suprême le juge nécessaire.

Korkoya a rejeté les accusations de supposées irrégularités hier mercredi lors d'une conférence de presse à Monrovia . Sur la probabilité de la reprise du vote au cas où la Cour suprême l’ordonnerait, le président de la Commission électorale a révélé que l’institution qu’il dirige n'a pas assez de fonds pour réorganiser de nouvelles élections.

En rapport avec cette affaire, rappelons que Charles Walker Brumskine, le candidat du Liberty party (LP) a déposé des plaintes à la Commission électorale et a appelé à une reprise du vote. Brumskine a menacé de saisir la Cour suprême s’il n’obtient pas gain de cause.

A propos des recours déposés à la NEC, Korkoya a révélé que 56 plaintes ont été reçues et que la Commission a examiné 33, les autres sont en attente d’être étudiées.

En dehors de cette affaire en suspens, ajoutons que George Weah, le candidat du parti d’opposition CDC a regagné Monrovia hier mercredi en provenance du Nigeria.

Waeh a profité de son retour au pays pour pendre ses distance vis-à-vis ceux qui cherchent à le rapprocher de l’ex Présidant Charles Taylor.

A l’adresse de ses adversaires politiques. Weah a déclaré que « Je veux que vous sachiez que l'affaire avec Charles Taylor est déjà réglée à la Cour internationale; nous respectons pleinement cette décision et il n'y a aucune possibilité qu’il dirige le Libéria à partir de là ».
L’ex joueur a mis au point que les allégations selon lesquelles son administration sera influencée par l'ancien Président Taylor sont fausses.

Le candidat Weah a démenti des informations faisant état de ce qu’il recevrait un soutien de la part de la Présidente Elle Johnson Sirleaf.

En cas de victoire, le candidat du CDC a rassuré les libériens qu'il n'y aura pas de chasse aux sorcières et de discrimination sous son administration. Il a saisi l’occasion pour démentir des rumeurs qui font état de ce que la communauté internationale ne serait prête à travailler avec lui en cas de victoire.

Mensah, Lomé

 
 
6344 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 26/10/2017
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login