Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Liberia: Attente d'une issue à la présidentielle, leaders chrétiens et musulmans montent au créneau
 
Les candidats Joseph Boakai et George Weah

© koaci.com– Lundi 06 Novembre 2017 – En attendant la reprise de l’audience de la Cour suprême Search Cour suprême ce lundi à Monrovia sur la contestation du premier tour de la présidentielle, des leaders chrétiens et musulmans se sont fait entendre afin d’aider à trouver une issue à l’affaire qui risque de compromettre l’issue du processus électoral dans le pays.

Pendant que l'Eglise Catholique exhorte la Cour suprême Search Cour suprême à régler l'affaire rapidement et avec soin dans les limites de la Constitution, la communauté islamique demande à la Commission Electorale Nationale Search Commission Electorale Nationale (NEC) de publier la liste électorale définitive avant le second tour de la présidentielle entre le Parti de l'Unité (UP) du vice-président Joseph Boakai et son adversaire du parti de la Coalition pour le changement démocratique (CDC) du sénateur George Weah.

En se prononçant sur les supposées irrégularités relevées par les plaignants dont le candidat Boakai, Mgr Anthony F. Borwah, l’Evêque de Gbarnga et président de la Conférence des évêques Search Conférence des évêques catholiques de Liberia (CABICOL), Mgr Lewis Zeigler, Archevêque de Monrovia, ainsi que Mgr Andrew J. Karnley, Evêque de Cape Palmas ont estimé dans une déclaration rendue publique que « les allégations de fraudes électorales de certains partis politiques sont plus préoccupantes ».

La CABICOL a dans un premier temps salué la démarche légale des plaignants qui n’ont pas cherché à recourir à la violence et a dans un second temps demandé à la justice de résoudre rapidement les irrégularités alléguées afin de préserver la paix et l’intérêt national collectif. Eu égard au nombre élevé de bulletins nuls, la CABICOL a prié la Commission Electorale, les organisations et groupes de la société civile à former les électeurs de sorte que tous puissent savoir bien accomplir leur devoir civique.

En dehors des catholiques, la communauté islamique a demandé le vendredi dernier, par la voix du chef de l'Imam du Libéria, Ali Krayee, à la Commission Electorale d’assurer une élection libre, juste et transparente. Elle a insisté que la liste électorale définitive soit publiée de sorte à garantir une confiance dans le processus électoral.

Le chef Imam a souligné avoir lancé des avertissements contre la déclaration du président de NEC,Jérôme Korkoya, selon laquelle une fois qu’un électeur a sa carte d'électeur, il peut voter. En critiquant cette déclaration, l'Imam estime qu'il est absurde de dire qu’étant donné qu’une personne a une carte de vote, elle a droit automatiquement au vote.

Enfin, pendant que la communauté islamique a exhorté les musulmans à être des artisans de la paix, des bâtisseurs du pays et à aller voter pour le candidat de leur choix dès que la date du second de la présidentielle sera fixée, la Conférence des évêques Search Conférence des évêques catholiques de Liberia a assuré être prête à collaborer avec celui qui sera élu comme le prochain Président du pays.

Mensah, Lomé
 
 
6746 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 06/11/2017
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login