Liban : Six esclaves africaines battues et retenues en otage à Nabatieh
 
Abidjan le 16 mars 2014 © koaci.com – Koaci.com apprend que six africaines résidant au Liban sont victimes d'un réseau mafieux.

Deux togolaises, deux burkinabé Search burkinabé et deux ghanéennes sont séquestrées depuis plus d'une semaine et sont sévèrement battues dans la ville de Nabatieh Search Nabatieh (sud du Liban) apprend t'on suite aux témoignages de deux d’entre elles ayant réussi à joindre la rédaction ivoirienne de koaci.com (+225 08 85 52 93, numéro d'appel à la rédaction ivoirienne de koaci.com, ndlr) .

Tout est arrivé après qu'elles aient tenté de fuir leurs lieux d'exploitation après s'être rendues compte d'avoir été trompées par un réseau de recrutement qui œuvre depuis le continent africain en vue de livrer du personnel de maison à moindre cout dans un pays et une culture où les noirs sont encore considérés comme des humains de second rang comme constaté par ailleurs quotidiennement dans les pays d'Afrique où ces derniers sont implantés.

"Je veux rentrer chez moi, on m'a amené en trois fois au bureau de la mafia pour être punie corporellement parce que j'ai jugé insupportable de continuer de vivre chez la dame" livre par téléphone ce samedi soir l'une d'entre elle, une togolaise, qui après avoir réussi a joindre koaci.com depuis un mobile se l'est vu retirer par sa "maitresse". " On m'a roué de gifles et d'autres punitions corporelles avant de m'amener dans une vielle maison avec d'autres filles également en otage qui ont simplement voulu arrêter, comme moi, de travailler chez leurs maitresses" livrera la togolaise Search togolaise âgée de 24 ans.

Depuis lors impossible pour nous de rentrer en contact avec notre témoin, joint depuis le numéro 00961 765 273 63, qui nous aura indiqué entre autre avant la fin de la brève conversation, avoir rencontré le 12 mars dernier cinq autres dans ce "bureau", lieu qui apparemment sert de repère au réseau et de sévices.

"On nous a vendues dans ce pays" nous a t'elle indiqué en pleure ajoutant: " On a des diplômes d'apprentissage et on nous dit que nous allions seulement venir travailler ici, et voila que nous sommes devenues des esclaves".

A nos interrogations quant au réseau, la victime aura le temps de nous livrer un nom, un certain Safi Kamal qui serait selon elle, le tout puissant patron de la nébuleuse. Il répondrait au numéro suivant 00961 037 64 569. Joint, ce dernier, nous raccrochera rapidement au nez à l'abord du sujet.

Une heure après la fin de la conversation avec l'otage, une autre, la seconde togolaise, sans nul doute motivé par sa compatriote koacinaute, tentera à son tour de nous joindre depuis ce numéro 00961 768 944 34. La conversation durera à peine 45 secondes quand, subitement, elle se coupera après avoir entendu des violents cris d'hommes et des "non ne me frappez pas" de la jeune femme sans nul doute surprise par ses geôliers libanais.

Là encore, impossible nous sera de rentrer en contact avec la seconde victime âgée de 25 ans et originaire de Lomé.

Sa dernière phrase qui nous glacera sera : "pardon, faites quelque chose pour me permettre de rejoindre ma famille en Afrique".

Si l'esclavage au Liban de ressortissants originaires du continent africain initialement approchés avec des promesses d'emplois en rapport avec leurs qualifications, n'est pas nouveau, le silence des autorités et des Ong de défense des droits de l'homme est aussi inquiétant que l'intensité de la douleur des victimes.

Affaire à suivre...

Akissi Kouamé


P.S. : Nouveauté, téléchargez les applications mobiles Apple et/ou Android de koaci.com !
 
 
15403 Visit(s)    12 Comment(s)   Add : 16/03/2014
  12 Vote(s)
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions FMK
 
Et dire que quand il y a des crises on s'en prend aux "blancs" et on laisse tranquille les libanais qui ont gâté nos pays pour s'enrichir... Ils détestent les noirs et les exploitent en Afrique et chez eux... pourquoi on ne se lève pas pour bruler les biens libanais en Afriqu...
Et dire que quand il y a des crises on s'en prend aux "blancs" et on laisse tranquille les libanais qui ont gâté nos pays pour s'enrichir... Ils détestent les noirs et les exploitent en Afrique et chez eux... pourquoi on ne se lève pas pour bruler les biens libanais en Afrique?
 
 
Read more
See his contributions Barka
 
Bruler les biens libanais non mais les faire respecter nos lois.
 
 
 
See his contributions amahoulah
 
malgré la condition de vie dure en Afrique , évitez cette partie du monde qui est le proche orient . les gens là-bas sont encore dans l'antiquité .
 
 
 
See his contributions amahoulah
 
merci koaci.com pour cette information utile pour porter au su du monde le calvaire des sans voix . je pense que leur pays d'origine pourront prendre contact avec la chancellerie libanaise pour trouver rapidement un dénouement favorable à ce drame humain . malgré la condition de...
merci koaci.com pour cette information utile pour porter au su du monde le calvaire des sans voix . je pense que leur pays d'origine pourront prendre contact avec la chancellerie libanaise pour trouver rapidement un dénouement favorable à ce drame humain . malgré la condition de
 
 
Read more
See his contributions devantdougou
 
Merci KOACI sincèrement vous nous informez car tous les journaux de ce pays là (Côte d'Ivoire) parlent tous de la même chose. Je suis convaincu que si vous y aviez les moyens vous alliez vous rendre sur le terrain pour mener votre enquête sur ce sujet.Le débat n'est pas d'agir...
Merci KOACI sincèrement vous nous informez car tous les journaux de ce pays là (Côte d'Ivoire) parlent tous de la même chose. Je suis convaincu que si vous y aviez les moyens vous alliez vous rendre sur le terrain pour mener votre enquête sur ce sujet.
Le débat n'est pas d'agir comme ces stupides en détruisant les biens de libanais opérant en Côte d'Ivoire ou dans l'espace CEDEAO. C'est juste une information donner au président de la CEDEAO afin qu'ils Maine sa propre enquête et fasse tous sont possible pour libérer ces jeune dames si elles sont réellement séquestré. dans tout les cas la possibilité que cela soit vrais est très élever car même si les dirigeants de ces pays arabes et du moyen orient sont contre ces agissement, ce n'est pas le cas de leur populations qui considère les noirs toujours comme des esclaves car nombreux parmi eux sont des analphabètes.
 
 
Read more
See his contributions djahakan
 
Ces Libanais, et autres soit disant blanc nous prennent pour des animaux!!! J'ai plusieurs connaissances qui ont été victimes des ''Bêtises'' de ces gens qui se prennent pour des dieux au Liban et tout le moyen orient./ Il faut vraiment que nos frères prennent conscience, b...
Ces Libanais, et autres soit disant blanc nous prennent pour des animaux!!! J'ai plusieurs connaissances qui ont été victimes des ''Bêtises'' de ces gens qui se prennent pour des dieux au Liban et tout le moyen orient./ Il faut vraiment que nos frères prennent conscience, blanc, arabe, etc ne sont pas des dieux mais de la pourritures. J'ai visiter leur pays et je vous jure qu'ils me sortent par les pores quand encore chez nous il se comportent de la sorte. Pauvre Afrique et idiot d'africains.
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
MERCI @ KOACI....Le noir(surtout africain) ne representent absolumenr rien aux yeux des Libanais, sourtout aux yeux de certains peuples arabes du moyen-Orient .... Ils continuent la pratique de la traite negriere sous une autre forme plus brutale. Les Libanais et des arabes du ...
MERCI @ KOACI....
Le noir(surtout africain) ne representent absolumenr rien aux yeux des Libanais, sourtout aux yeux de certains peuples arabes du moyen-Orient .... Ils continuent la pratique de la traite negriere sous une autre forme plus brutale. Les Libanais et des arabes du moyen-Orient accordent beaucoup d'importance aux noirs africains quand il s'agit de "business" pour exploiter les pays africains et leur peuple....
 
 
Read more
See his contributions noulagnon
 
L'esclavage moderne existe dans tous les pays et il n'y a pas que les noirs qui sont victimes de ces mœurs dégradants.Il faut que nos filles soient éduquées, qu'elles se respectent et respectent leur corps, elles n'ont qu'arrêter de courir derrières n'importe qui parce que ...
L'esclavage moderne existe dans tous les pays et il n'y a pas que les noirs qui sont victimes de ces mœurs dégradants.
Il faut que nos filles soient éduquées, qu'elles se respectent et respectent leur corps, elles n'ont qu'arrêter de courir derrières n'importe qui parce que ce dernier est blanc libanais ou à du fric.
Lorsque que vous lisez sur certain site de rencontre (femme noire cherche homme blanc et à côté on met homme africain ou noir s'abstenir, il faut pas venir se plaindre qu'on a abusé de moi dans tous les termes, j'ai été esclaves..
La côte d'ivoire émergente doit protéger ses enfants et surtout ses femmes par un durcissement de la loi.
La loi doit être sans pitié pour toutes ces personnes qui s'adonnent à ce genre d'activité, force doit rester à la loi et à l'éducation.
Cela ne sert à rien de s'en prendre aux libanais.
 
 
Read more
See his contributions boboli
 
Le libanais ne considère l'africain (surtout la femme) que lorsqu'il est encore en afrique mais dès qu'il arrive chez lui tu ne le reconnais plus. C'est vrai qu'il faut plaindre la sourie mais il faut aussi donner des conseils à l'arachide. Que nos enfants filles arrêtent l...
Le libanais ne considère l'africain (surtout la femme) que lorsqu'il est encore en afrique mais dès qu'il arrive chez lui tu ne le reconnais plus. C'est vrai qu'il faut plaindre la sourie mais il faut aussi donner des conseils à l'arachide. Que nos enfants filles arrêtent la course à l'argent facile.
 
 
Read more
See his contributions XIX
 
Organisez des marches sur les ambassades du Liban dans les pays africains, et continuez jusqu'à ce que les dirigeants africains noirs, incapables et corrompus réagissent, au lieu de passer leur temps à voler et piller leurs pays.
 
 
 
See his contributions HummusForThought
 
Bonjour Je suis un bloggeur Libanais et j'ai traduit cet article sur mon blog a cette addresse: http://hummusforthought.com/2014/03/19/witness-im-being-held-as-a-slave-in-lebanon/L'histoire vient d'arriver aux reseaux sociaux. Les activistes n'avaient tout simplement aucune i...
Bonjour

Je suis un bloggeur Libanais et j'ai traduit cet article sur mon blog a cette addresse: http://hummusforthought.com/2014/03/19/witness-im-being-held-as-a-slave-in-lebanon/

L'histoire vient d'arriver aux reseaux sociaux. Les activistes n'avaient tout simplement aucune idee. Est-ce que Mr Akissi Kouamé peut me contacter sur joey@ayoub.ch ? Je suis en contact avec plusieurs NGOs et medias.

Merci
 
 
Read more
See his contributions CLDH
 
L'avocate du Centre Libanais des Droits Humains (CLDH), Maitre Hasna Abdul Reda, a depose une demande d'investigation aupres de la procureure de Nabatiyeh le 20 mars 2014. La police a commence son investigation, entendant Safi Kamal et l'investigation est en cours.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
CHARGEUSE CATERPILLAR 950 F OCCASION
 
NOUS LIVRONS SUR TOUTE LA COTE OUEST AFRICAINE ET POUR
Voitures
Web journaliste
 
La rédaction ivoirienne de koaci.com offre deux postes
Emplois
RECHERCHE COIFFEUSE
 
Recherche coiffeuse spécialisée dans les poses de tissa
Emplois
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login