Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
LEGISLATIVES COTE D'IVOIRE: Tomora, Yorobodi quand les Ouattara font la loi !
 
Les "parents" d'Alassane Ouattara ont fait sensation en pays Abron

::ÉLECTIONS LÉGISLATIVES COTE D'IVOIRE 2011 ::

© koaci.com - Les élections législatives du 11 décembre dernier, nous ont fait découvrir que les Ouattara n’existent pas qu’au nord de la Côte d’Ivoire. Ils sont également présents à l’est chez les «agni borba » dans la circonscription de Banakiagne-Tomora, Dimandougou, Sandégué et de Yorobodi.

«C’est une affaire de Ouattara,» s’est exclamé le vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), Yacouba Bamba, à l’annonce des résultats de la circonscription de Banakiagne-Tomora, Dimandougo, Sandégué et Yorobodi. Il voulait ainsi mettre un accent sur les noms des candidats qui se sont présentés à cette élection législative. La position du vice-président de la CEI Search CEI semble justifiée d’autant plus que tous les candidats qui étaient en lice dans cette circonscription électorale à l’exception d’un Kamagaté avaient pour dénominateur commun le nom Ouattara. « Candidats indépendants, Ouattara Arouna, Ouattara Drissa, Ouattara Youssouf, Ouattara Lacina, Ouattara Nanakan, Kamagaté Brahima. Candidat PDCI, Ouattara Salimata épouse Gon. Candidat RDR, Ouattara Aboubakar,» a indiqué Yacouba Bamba. Evidemment, les Outtara ont écrasé le seul Kamagaté qui voulait les affronter, puis qu’au finish de cette bagarre fratricide, c’est Ouattara Aboubakar le candidat du RDR qui a remporté le scrutin avec un pourcentage de 40,82 pour cent.

Par ailleurs, le vice-président de la CEI Search CEI a avoué son impuissance à prononcer les noms des populations du nord de la Côte d’Ivoire, notamment les sénoufo. «J’ai un problème avec les noms sénoufo,» a-t-il affirmé, chahutant de passage par ailleurs, ce groupe ethnique qui certainement doit être un allié des Bambases, dans les alliances à plaisanterie en Côte d'Ivoire.

Wassimagnon, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com

 
 
10210 Visit(s)    7 Comment(s)   Add : 15/12/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions seyale
 
Je suis désolé pour l'auteur de ce texte mais il doit savoir que les Ouattara sont des KOULANGO donc originaires de ces localités. S'il y a vraiment un coin en Côte d''Ivoire où on peut trouver des Ouattara c'est dans l'ex ZANZAN scindé maintenant en deux Régions celui de BOUNA (...
Je suis désolé pour l'auteur de ce texte mais il doit savoir que les Ouattara sont des KOULANGO donc originaires de ces localités. S'il y a vraiment un coin en Côte d''Ivoire où on peut trouver des Ouattara c'est dans l'ex ZANZAN scindé maintenant en deux Régions celui de BOUNA (bounkani) et celui de BONDOUKOU (Zanzan). C'est tout à fait normal que les Ouattara (KOULANGO) gagnent chez eux.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
DELIT DE PATRONYME------------------------------------------------------------------------------------Ici, l’on s’amusera d’une situation cocasse : une kyrielle de OUATTARA dans la course à la députation en pays Agni à l’Est de la côte d’ivoire. L’on pourra aller jusqu’à esquisse...
DELIT DE PATRONYME------------------------------------------------------------------------------------Ici, l’on s’amusera d’une situation cocasse : une kyrielle de OUATTARA dans la course à la députation en pays Agni à l’Est de la côte d’ivoire. L’on pourra aller jusqu’à esquisser un petit sourire, dans une région où le boycott s’est aussi bien fait sentir que partout ailleurs. Seul ceux qui participent auront bien le droit de gagner et de devenir députés. La politique de la chaise vide aura donc des effets pervers dont on ne rira étonnamment plus à la fin de ce scrutin. Pour l’instant, c’est la fièvre de la victoire politique. Tout comme à la fin de la guerre, l’on a été envahi par des FRCI bâtardes et hétéroclites, suppléées de DOZO qui auront troqué leur carabine contre des AK47 tout neufs, déambulant dans les rues de la ville avec des colliers d’amulettes et de gris-gris. La fin du scrutin législatif affichera un visage identique qui représentera pour certains la victoire promise et dû, pour d’autre le résultat de la puissance politique, sinon militaire d’un parti qui aura fait de la violence son mot d’ordre. Mais il ne faudra pas se tromper dans son analyse. Le parlement est sensé être le miroir du peuple, dans sa constitution, ses aspirations globales et plurielles. Un parlement ne peut logiquement qu’être le miroir de la réalité politique de ce pays. On s’amusera, cette fois ci moins sincèrement, de voir un parlement constitué à 70% de ressortissant du nord de la côte d’ivoire, représentant des localités improbables, pour lesquelles l’on sait que le RDR est plus que minoritaire. Les organes d’observations, les ambassades des états unis, de France se satisfont tous de ce scrutin dit transparent, libre et « représentatif » du peuple ivoirien, mais l’on sait bien que la côte d’ivoire comprend bien plus de 60 ethnies différentes et qu’il sera plus qu’incohérent qu’à OUARAGAHIO, le député du coin soit un transfuge des FN !! Rions donc ensemble, car c’est ce parlement qui présidera aux destinées du peuple de côte d’ivoire pour les 5 années prochaines. Merci
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
On peut aussi trouver des noms comme Ouattara Yao, Ouattara Kouakou, Ouattara Aya, Ouattara Koffi, Ouattara Konan,Ouattara Kouadio... entre Prikro et Sandegue. Ils sont un melange de Baoule-Agni-bona et Senoufo. Beaucoup sont musulmans.
 
 
 
See his contributions PASSION
 
Le contraire aurait été une grosse surprise. Pour celui qui connait l'histoire des peuples vivant dans cette région du pays, que les Ouattara règne en maitres absolu dans une région ou ils sont largement majoritaire est un non évènement.
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
Tout ceci restera pourtant relatif, car malgré l’histoire des peuple dans la région du ZANZAN, les migrations et métissages divers impulsés depuis l’époque de Samory Touré qui laissa son empreinte sur les KOULANGO qui adoptèrent sous la pression les premiers noms mandingues, lors...
Tout ceci restera pourtant relatif, car malgré l’histoire des peuple dans la région du ZANZAN, les migrations et métissages divers impulsés depuis l’époque de Samory Touré qui laissa son empreinte sur les KOULANGO qui adoptèrent sous la pression les premiers noms mandingues, lors du premier tour des élections présidentielles de 2010, SEM Laurent GBAGBO récolta 36,21% des voix, contre 30,28% pour BEDIE et 24,95% pour ADO, bon dernier. La définition du terme « majoritaire » sera donc ici à revoir, malgré les changements d’opinions éventuels, qui sont évidemment (se conférer au taux de participation aux législatives) au désavantage d’ADO !
 
 
Read more
See his contributions PASSION
 
Décidément, tu comprend très vite quoiqu'il te faut plusieurs lignes et du temps pour comprendre des choses pourtant si simples. "Majoritaire" Non!!! "monsieur je sais tout", ce terme n'est pas à revoir dans son contexte. Nous parlons d'une majorité de Ouattara dans certaines zon...
Décidément, tu comprend très vite quoiqu'il te faut plusieurs lignes et du temps pour comprendre des choses pourtant si simples. "Majoritaire" Non!!! "monsieur je sais tout", ce terme n'est pas à revoir dans son contexte. Nous parlons d'une majorité de Ouattara dans certaines zones de l'Est et Nord Est du pays. Cette majorité n'a donc rien à voir avec une quelconque majorité issue des urnes. Au demeurant, on parle de majorité de candidats dont le patronyme commun est OUATTARA et non pas d'électeurs. Mon cher, ôtes tes lunettes ou peut être il t'en faudra alors pour bien lire et bien comprendre mes propos. Analyse bien tes 36,21% et tu comprendra (je l'espère) qu'il ne s'agit pas de 36,21% de Ouattara issus des zones dont nous parlons ici. Arrêtes de tout ramener à Gbagbo et prends un peu plus de hauteur par rapport à certain commentaire car tu es certainement le plus intelligent qui soit. Merci et bonne chance dans les préparatifs de ....................
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@PASSION… avec tout le respect que je te dois, tout en tolérant le ton sur lequel tu me parleras ici, ma position est bien plus lucide que tu ne le croira. L’article plus haut fait bien mention de la majorité de OUATTARA se trouvant dans ce milieu géographique, toute tendance con...
@PASSION… avec tout le respect que je te dois, tout en tolérant le ton sur lequel tu me parleras ici, ma position est bien plus lucide que tu ne le croira. L’article plus haut fait bien mention de la majorité de OUATTARA se trouvant dans ce milieu géographique, toute tendance confondue. OUI, cela je le conçois, mais de la à conclure que cette majorité de OUATTARA serait automatiquement RDR, je le réfute énergiquement, c’est bien le but de ma missive, qui dissipera les amalgames éventuels ressortant de la lecture du dit article. La politique de régionalisation, sinon de tribalisation d’ADO à bien ses limites et s’il existe bien des lieux où elle ne s’applique pas, c’est bien dans le Zanzan où il aura eu le plus gros affront qu’il aura enregistré. Les chiffres sont encore bien frais dans les mémoires. Je cite ici de l’article le point focal : « c’est Ouattara Aboubakar le candidat du RDR qui a remporté le scrutin avec un pourcentage de 40,82 pour cent. » Autrement dit, dans une région où le PDCI sera la deuxième force politique (avec ses OUATTARA), comment se fait-il que le OUATTARA d’ADO puisse se faire élire aussi facilement ?? Je te conseillerais donc de te faire prescrire des lunettes car si cet article a été écrit, c’est bien pour relever le subtil lien entre le patronyme et le poids électoral d’un parti politique, dans une région qui ne lui est pas obligatoirement favorable. Une invite tacite à considérer la fraude éventuelle lors de ce scrutin !! On ne s’aimera pas, ce n’est pas obligatoire, mais mes actions sont en général pensées, préméditées, ce qui exclu le risque de me tromper, même si l’erreur est humaine. Ceux qui me lise et comprendront la nuance ne s’en plaindront pas. Quant aux autres (dont tu fais partie), je ne leur en voudrais pas, car il faudra être apte à comprendre pour critiquer !! Enfin, en ce qui concerne SEM Laurent GBAGBO, ce serait bien ton souhait le plus ardent de le faire oublier, mais nous subissons bien les conséquences d’une situation que personne n’a voulu et s’il faut que rien ne tourne plus autour de lui, il faudra refaire l’histoire. Tu devras donc, comme ce nombreux autre ivoiriens, souffrir de le voir au centre. Mon « intelligence » (dont tu te moques au passage) et mes écrits ne pourront rien pour ou contre cela !!
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login